Soutenez

Le Lightning de Tampa Bay met fin au rêve montréalais

Les partisans avaient les yeux rivés sur l'écran dans les dernières minutes du match. Photo: Pascal Gaxet/Métro

Alors que le peuple du Québec attendait une coupe Stanley depuis 28 ans, le sacre devra encore attendre. Tampa Bay remporte la série en cinq matchs et s’adjuge le trophée pour une deuxième année consécutive.

Depuis le début des séries, les partisans se rassemblaient aux abords du Centre Bell, et plus tard au Parc olympique et au Quartier des spectacles où des écrans géants furent installés.

Le Québec tout entier vibrait au rythme des matchs des séries.

Les mines déconfites, Myriam et Véronique, deux amies infirmières originaires de la Gaspésie et de Granby sont déçues de l’issue du cinquième match, mais sont fières de l’épopée 2021.

«On est parti de zéro, on fait les séries et ont se rend jusqu’en finale 28 ans après, on est très fières d’eux», avouent-elles.

Les deux infirmières ont profité de ce parcours du Canadien pour s’extirper de leur quotidien.

«On est venues pour soutenir l’équipe mais aussi pour souffler. Ces moments nous permettent de décrocher de notre quotidien. C’est important, même s’ils ont perdu, c’était un beau moment à vivre», concluent-elles en saluant le travail de toutes les autres infirmières du Québec, qui ont connu des derniers mois difficiles.

Malgré les chants, les déguisements, les drapeaux du Québec et du Canada, les cornes de brume, les pétards et feux d’artifice; la ferveur qui a pris d’assaut la métropole n’aura pas suffi.

Mélanie et Dean gardent le sourire/ Pascal Gaxet

Dean originaire de Montréal et Mélanie de Grandby avaient beaucoup d’espoir dans cette série mais concèdent que le Lightning fait un beau champion.

«Le Lightning mérite cette victoire, ils ont une belle attaque et leur gardien est un mur.»

Ils ressortent de cette série fiers et joyeux. «C’est le seul événement populaire qu’on a eu avec cette année pandémique mais on n’attendra pas encore 28 ans pour une autre finale, cette belle base d’équipe est là pour quatre ou cinq ans encore.»

Pourtant tout le monde y croyait, tous prédisaient une finale serrée mais les Floridiens ont écourté le suspense et anéanti les espoirs du Canadien de Montréal.

La déception sur l’avenue des Canadiens-de-Montréal est grande. Avant le début du match, les partisans regroupés étaient un peu plus de 200 mais ce chiffre a atteint plus d’un millier.

Les partisans ont rapidement vidé l’avenue à la fin du chronomètre. Les effectifs policiers étaient nombreux.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.