Actualités

Il faut reporter le retour au bureau, selon la Santé publique

Photo: 123RF

Les employeurs doivent patienter avant de ramener leurs employés au bureau, estime la Santé publique et ce, «jusqu’à ce que la situation épidémiologique soit plus favorable». En conséquence, le retour graduel du personnel de la fonction publique est remis au 4 octobre.

«Dans le contexte de recrudescence du nombre de cas de COVID-19 qu’entraîne la quatrième vague en cours, ainsi que la présence marquée du variant Delta au sein de la population, il serait plus prudent de repousser le retour progressif des employés dans les milieux de travail qui s’est amorcé récemment», explique-t-on dans un communiqué.

Lors des précédentes vagues, une grande partie des éclosions ont été recensées dans les milieux de travail, note la Santé publique. Avec la rentrée scolaire, les contacts augmenteront et les impacts épidémiologiques qui en découleront sont imprévisibles.

Le variant Delta, plus contagieux et plus virulent, représente environ la moitié des cas dans la province.

Retour retardé

La majorité du personnel de la fonction publique continuera d’exercer sa profession à domicile. Selon la situation épidémiologique, il est possible que le retour au bureau soit encore repoussé. Une annonce sera effectuée en ce sens à la fin du mois de septembre.

«La situation épidémiologique nous force à jouer de prudence et à reporter d’un mois notre plan de retour dans les milieux de travail, réagit la présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel. La santé et la sécurité du personnel sont primordiales et, en tant qu’important employeur, je considère qu’il faut montrer l’exemple.»

Initialement, le retour au bureau des fonctionnaires était prévu le 7 septembre.

Déception

La recommandation de la Santé publique de retarder le retour au bureau ne plaît pas à tous. Il faut faire confiance aux vaccinés et au passeport vaccinal pour recommander un retour au travail, estime le président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM), Michel Leblanc.

En hausse

Au Québec, 550 cas de COVID-19 ont été enregistrés hier, pour une hausse de 205 comparativement à la veille. Les hospitalisations ont également augmentées de 10, atteignant désormais 110. Aux soins intensifs, on retrouve 33 personnes, soit quatre de plus que la veille.

Un nouveau décès a été recensé, portant le total à 11 284.

Articles récents du même sujet