Actualités

Élections Canada pense qu’on ne peut pas voter 15 fois. On peut.

Une longue file de plus de 200 personnes s'allonge autour d'une école du Plateau-Mont-Royal le soir des élections fédérales. Photo: Josie Desmarais/Métro
Lili Boisvert, avec Naomie Gelper

Un électeur s’est inscrit 15 fois sur la liste électorale, lundi, pour les élections fédérales de 2021. Cette personne aurait pu voter autant de fois. Mais, questionné par Métro au lendemain du scrutin, Élections Canada dit que son processus de vérification pour empêcher les votes multiples est rigoureux.

Accompagné d’une journaliste de Métro, l’électeur qui a voulu montrer une faille du système s’est promené de bureau électoral en bureau électoral, à Montréal, en demandant à s’inscrire partout pour voter, en utilisant son vrai nom. Chaque fois, l’inscription a été enregistrée et on lui a désigné l’urne – où la personne ne s’est pas rendue, puisque voter plusieurs fois est illégal.

Cet électeur a contacté Métro lors du déclenchement des élections en disant connaître quelqu’un qui avait voté quatre fois aux élections de 2015, et 10 fois aux élections de 2019. Doutant de la simplicité de la méthode employée, nous avons observé cette personne la mettre en pratique, et confirmons qu’aucun fonctionnaire électoral, le jour du scrutin, n’a remarqué que cette personne réclamait plusieurs fois son droit de vote et aucun ne lui a interdit de se rendre à l’isoloir 15 fois de suite.

L’électeur avait par ailleurs déjà voté par anticipation.

Questionné par Métro au lendemain du scrutin, Élections Canada dit que voter plusieurs fois n’est pas possible.

Les électeurs doivent prouver leur identité et leur adresse au moment de s’inscrire et de voter […] La liste électorale utilisée le jour de l’élection contient des marques qui indiquent quels électeurs ont déjà demandé un bulletin de vote.

Élections Canada

De plus, l’électeur qui s’inscrit au bureau de vote doit lire et signer une déclaration solennelle, explique Élections Canada par courriel. 

La faille soulignée par l’électeur semble toutefois être possible parce que le système se fie à la bonne foi des électeurs, sans parvenir à détecter si une personne ne suit pas les règles.

Selon la source de Métro qui a procédé à cet exercice, le cœur du problème est que les Canadiens peuvent s’inscrire sur la liste électorale le jour du scrutin et que les bureaux de vote ne communiquent pas entre eux par un système informatisé qui signalerait qu’une personne a déjà voté.

Ces règles ne sont pas celles qui s’appliquent pour les élections provinciales. Au Québec, il est impossible de s’inscrire le jour même du scrutin.

Contacté par Métro mardi, Élections Canada a dit vouloir faire des vérifications et a rappellé qu’il est criminel de chercher à voter plusieurs fois.

Articles récents du même sujet