Actualités

Un candidat à la mairie de Montréal veut réduire la taille du conseil

Luc Ménard, candidat à la mairie de Montréal
Luc Ménard, candidat à la maire de Montréal. Photo: Facebook

Faire passer le nombre d’élus siégeant au conseil municipal de 65 à 19, voilà une des mesures que propose le candidat à la mairie de Montréal, Luc Ménard. L’un des 10 candidats à briguer la mairie de la métropole, le chef du parti Montréal 2021 juge que ce changement rendrait le conseil de ville plus efficace.

S’il ne souhaite pas éliminer complètement les postes de conseillers, M. Ménard juge non nécessaire que ceux-ci siègent au conseil municipal de Montréal.

«Ce n’est pas efficace d’avoir 46 conseillers de Ville qui siègent uniquement pour voter selon leur parti. C’est un vote collégial. Ils n’apportent rien de plus. Toute la documentation qui arrive devant le conseil de Ville est préparée par le comité exécutif. Le maire d’arrondissement peut très bien siéger et arriver avec ce que le conseil d’arrondissement va avoir décidé», a souligné M. Ménard en entrevue à la station de radio CIBL 101,5, samedi.

Écoutez l’entrevue qu’a donné le candidat à la mairie de Montréal, Luc Ménard à la station de radio CIBL 101,5, samedi.

Le candidat dit faire du logement sa priorité. Il propose notamment de créer une banque de logements où pourraient résider temporairement les locataires qui occupent un logement dont les propriétaires souhaitent faire la rénovation.

Sur sa page Facebook, M. Ménard soutient par ailleurs que «plus que jamais Montréal doit être administrée par un maire indépendant afin de répondre aux besoins de la population et non à l’égo de l’élu à la tête de la ville».

Cela permettrait selon lui d’éliminer la politique partisane alors qu’un maire indépendant ne serait pas contraint de désigner uniquement des élus d’un seul parti.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet