Actualités

Un comité gouvernemental sur l’avenir du hockey

La ministre déléguée à l'Éducation, Isabelle Charest Photo: Josie Desmarais- Métro

François Legault veut voir le hockey gagner en popularité et s’assurer que plus de Québécois se fraient un chemin jusqu’à la Ligue nationale de hockey (LNH). Pour ce faire, un comité spécial est formé pour réfléchir à l’avenir du hockey dans la province.

Ce comité veillera au changement des structures de Hockey Québec, au développement du hockey féminin et à l’accessibilité au sport. Le coût de l’équipement nécessaire au hockey est une grande barrière à l’entrée pour plusieurs familles.

Des recommandations sur ces enjeux devront être faites au gouvernement d’ici quatre mois.

«Il y a moins de Québécois dans la LNH qu’il y en avait, c’est un peu triste, je dois l’avouer», a déclaré le premier ministre François Legault lors d’une conférence de presse au Centre Bell, jeudi. Huit fois plus de filles jouent au hockey en Ontario qu’au Québec, ajoute-t-il.

Il faut retrouver le plaisir de jouer au hockey, en enlevant une couche de pression aux jeunes. C’est comme ça qu’on pourra attirer plus de petits gars et petites filles. 

François Legault, premier ministre du Québec

Un comité passionné de hockey

Le dernier grand chantier relatif au hockey au Québec remonte à 2011. Au Sommet du hockey québécois, Hockey Québec et Canada, les Canadiens de Montréal, la Ligue de hockey junior majeur et diverses associations s’étaient réunis, mais sans l’apport du gouvernement du Québec.

Le comité mis sur place sera composé d’une douzaine de membres. On trouvera à sa présidence l’ancien gardien de la LNH et analyste des matchs des Canadiens de Montréal à RDS Marc Denis.

«J’aime le système de hockey québécois, ce qui ne veut pas dire que, tôt ou tard, on ne se dirigera pas vers un mur», prévient Marc Denis.

Les anciens joueurs Stéphane Quintal, Caroline Ouellette, Danièle Sauvageau et Kim St-Pierre feront également partie du comité.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet