Actualités

Discours du trône en anglais, en français et en inuktitut

La Gouverneure générale du Canada Mary Simon Photo: Capture d'écran CPAC

La gouverneure générale du Canada, Mary Simon, a lu le discours du Trône à la Chambre du Sénat. Celui-ci contenait des parties égales en français et en anglais, alors même qu’à sa nomination elle avouait ne pas parler français. Même si la langue de Molière de la gouverneure générale était approximative, Mary Simon a fait cet effort et a aussi intégré à son discours quelques phrases dans sa langue d’origine, l’inuktitut.

Rappelons que le PDG d’Air Canada, Michael Rousseau, résident de Montréal depuis près de 13 ans, avouait ne pas avoir besoin de se servir du français.

Le discours du Trône place la maîtrise de la pandémie comme «la priorité absolue». L’outil qui aidera à remplir cette mission est «la vaccination». Sans surprise, le contenu transmis aux parlementaires présents dans la Chambre du Sénat abordait les thèmes de la résilience économique, la lutte contre la pandémie, les changements climatiques, le racisme systémique et les inégalités.

Concernant la lutte aux changements climatiques, la gouverneure générale indique que le «temps presse» et que la politique à cet égard doit être «audacieuse». «Le temps est venu d’aller plus loin et plus vite notamment avec le plafonnement des émissions des productions gazières et pétrolières.» Tout cela devrait nous aider à «respirer un air propre». La croissance de l’économie et la protection de l’environnement vont ensemble. «En mettant l’accent sur l’innovation, les bons emplois verts et la collaboration avec les pays aux vues similaires, nous bâtirons une économie plus résiliente, plus durable et plus concurrentielle», a lu Mary Simon.

Le pays veut d’ailleurs être un leader dans la production de «l’acier, l’aluminium, des matériaux de construction, des automobiles et des avions. Nous avons les matériaux bruts et l’énergie pour le faire. Et les Canadiens ont les compétences pour le faire. Le gouvernement rassemblera les provinces, les territoires, les municipalités, les communautés autochtones, les syndicats et le secteur privé pour attirer les capitaux mondiaux et les investisseurs», a énuméré la gouverneure générale.

«Aucun engagement pour mettre fin aux subventions aux combustibles fossiles n’a été présenté. Aucun engagement pour investir dans une transition verte. Les gens veulent des actions concrètes et les libéraux n’ont pas livré», a réagi le chef adjoint du NPD, Alexandre Boulerice.

Vers l’interdiction des armes de poing?

L’actualité montréalaise a mis à l’avant-scène des événements tragiques où des adolescents ont été tués par balle (Thomas Trudel – Meriem Boundaoui – Jannai Dopwell-Bailey). Les paliers québécois et montréalais poussent le fédéral à s’engager plus fort depuis plusieurs jours. Mary Simon a expliqué que «la violence par armes à feu est en augmentation dans plusieurs grandes villes». Le gouvernement ira de «l’avant avec les provinces qui souhaitent interdire les armes de poing».

Logement et garderies pour lutter contre l’inflation

«Investir dans le logement et les services de garde fera croître toute l’économie», est-il soutenu dans le discours du Trône. Comme prévu dans la dernière plateforme électorale, le gouvernement entend faciliter l’accès à la propriété, investir dans le logement abordable et mettre en place son plan de places en services de garde. «Les frais de services de garde réglementés seront réduits de moitié dans la plupart des provinces et des territoires. Les familles épargneront des milliers de dollars.»

Du côté conservateur, le chef du parti, Erin O’Toole, reste sur sa faim. «On doit réduire les dépenses et s’attaquer à la pénurie de main-d’œuvre, zéro action concrète annoncée. Les belles paroles sur la réconciliation, ce sont des promesses recyclées», a-t-il expliqué en entrevue à ICI RDI. Erin O’Toole indique qu’il votera sûrement contre le discours.

Mary Simon est la première personne d’origine autochtone à représenter la monarchie britannique en 154 ans d’histoire, et maintenant la première à prononcer le discours. La cérémonie du discours du Trône permet d’ouvrir officiellement la première session parlementaire de la 44législature. Le gouvernement y présente ses priorités politiques.

Plus de détails à venir…

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet