National
13:10 6 juillet 2021 | mise à jour le: 6 juillet 2021 à 16:24 Temps de lecture: 3 minutes

Une première gouverneure générale autochtone au Canada

Une première gouverneure générale autochtone au Canada
Photo: Twitter/Justin Trudeau

Le Canada a sa première gouverneure générale autochtone. C’est la défenseuse des droits et de la culture des Inuit Mary Simon qui est la première de sa communauté à représenter la monarchie britannique en 154 ans d’histoire.

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé mardi matin que la nomination de l’Inuk originaire de Kangiqsualujjuaq, au Nunavik, avait été approuvée par la reine Elizabeth II. 

Mary Simon succède donc à l’ex-astronaute Julie Payette. Cette dernière avait démissionné de son poste il y a plus de cinq mois, après qu’un examen externe eut révélé qu’il régnait un «climat de travail toxique et empoisonné» à Rideau Hall.

Reconnue pour avoir défendu sans relâche les droits et la culture des Inuits ainsi que les droits de tous les peuples autochtones, Mary Simon devient ainsi la 30e gouverneure générale du Canada.

En conférence de presse, Mme Simon a prononcé ses premiers mots en inuktitut. En anglais, elle s’est dite «honorée» et «prête» à être la première autochtone à occuper ce poste. 

La femme ne parle pas le français, mais a assuré avoir «la ferme intention» de suivre des cours pour apprendre la langue de Molière. 

Une longue feuille de route

Celle dont le nom inuit est Ningiukudluk a une longue feuille de route puisqu’elle a occupé divers postes de direction pendant quatre décennies.

«Tout au long de sa carrière, que ce soit dans la protection de l’Arctique, comme défenseure des droits et de la culture des Inuits ou comme animatrice de radio avec CBC, Mme Simon a fait preuve de service dévoué», a déclaré Justin Trudeau.

Mary Simon a notamment été présidente de la Société Makivik, où elle a aidé à protéger et à promouvoir les droits des Inuits par la mise en œuvre de la Convention de la Baie James et du Nord québécois

Elle a également exercé deux mandats à titre de présidente de la Conférence circumpolaire inuite, aujourd’hui appelée le Conseil circumpolaire inuit, et de l’Inuit Tapiriit Kanatami. 

Première ambassadrice canadienne aux Affaires circumpolaires, Mme Simon a joué un rôle de premier plan dans le resserrement des liens entre les peuples des régions de l’Arctique à l’échelle nationale et internationale, notamment grâce à la création du Conseil de l’Arctique. 

Elle a également mis sur pied la Fondation des enfants et des jeunes de l’Arctique et elle a occupé les fonctions d’ambassadrice du Canada au Danemark. Le processus de sélection a été éclairé par les conseils du Groupe consultatif pour la sélection du prochain gouverneur général. Le Groupe avait pour mandat d’évaluer les candidatures reçues et de soumettre au premier ministre une liste restreinte de Canadiens exceptionnels afin de pourvoir le poste.

Rappelons que la gouverneure générale s’acquitte d’obligations constitutionnelles, occupe la fonction de commandant en chef, représente le Canada au pays et à l’étranger, encourage l’excellence et travaille à rapprocher les Canadiens.

Articles similaires