National
15:42 21 janvier 2021 | mise à jour le: 22 janvier 2021 à 14:29 temps de lecture: 4 minutes

La gouverneure générale du Canada Julie Payette démissionne

La gouverneure générale du Canada Julie Payette démissionne
Photo: Sean Gallup/Getty ImagesJulie Payette

La gouverneure générale du Canada, Julie Payette, a démissionné de son poste après que le premier ministre ait pu consulter les résultats dévastateurs d’une enquête sur le climat de travail pendant le mandat de la 29e gouverneure générale.

Un rapport accablant confirme des allégations de harcèlement et de climat toxique au sein du bureau de Julie Payette, selon le Globe and Mail.

En juillet 2020, une enquête de la CBC avait révélé que Mme Payette avait créé un climat de travail toxique à Rideau Hall. On y apprenait que des employés avaient démissionné après avoir été harcelés verbalement par Mme Payette.

À la suite de ce reportage, le Bureau du Conseil privé (BCP) avait lancé «un examen approfondi, indépendant et impartial des préoccupations soulevées par d’anciens employés et des employés actuels du Bureau du secrétaire du gouverneur général (BSGG)».

Dans une déclaration rendue publique jeudi soir, Mme Payette s’est dite «désolée» des «tensions apparues à Rideau Hall au cours des derniers mois.»

«Je crois fermement aux principes de justice naturelle, de respect des procédures et de l’État de droit, et que ces principes s’appliquent à tous également. Néanmoins, pour le bien de notre pays, pour l’intégrité de ma fonction vice-royale et de nos institutions démocratiques, je suis arrivée à la conclusion qu’un nouveau gouverneur général devrait être nommé». -Julie Payette, 29e gouverneure générale du Canada

«Toute personne a droit à un environnement de travail sain et sécuritaire, à tout moment et en toutes circonstances. Il semble que cela n’ait pas toujours été le cas au Bureau du secrétaire du gouverneur général. Des tensions sont apparues à Rideau Hall au cours des derniers mois et j’en suis désolée», a ajouté la 29e gouverneure générale, soulignant toutefois «qu’aucune plainte officielle» n’a été formulée lors de son mandat.

Trudeau réagit

Le premier ministre Justin Trudeau a réagi au départ de Mme Payette jeudi soir.

«Tous les employés du gouvernement du Canada ont le droit de travailler dans un milieu sain et sécuritaire, et nous prendrons toujours cette question très au sérieux, a déclaré M. Trudeau dans un communiqué. L’annonce d’aujourd’hui représente une occasion de renouveler l’équipe de direction à Rideau Hall dans le but de répondre aux préoccupations concernant le milieu de travail que des employés ont soulevées pendant l’examen.»

Le juge en chef du Canada, Richard Wagner, remplira les fonctions de gouverneur général de façon intérimaire.

«Une recommandation concernant un remplaçant sera présentée à Sa Majesté la reine Elizabeth II et annoncée en temps voulu», a précisé le premier ministre.

Au Bloc québécois, on estime que le démission de Mme Payette démontre «encore plus» que le rapport sur les conditions de travail sous sa garde «doit être rendu public».

«Maintenant, le poste vacant de gouverneur général est une belle occasion de remettre en question l’utilité d’une fonction dépassée et qui n’a pas sa place en démocratie», a déclaré Rhéal Fortin, porte-parole du Bloc québécois en matière de Justice et du Conseil privé.

Articles similaires