Soutenez

Annulation de la Fête du Canada à Lachine

Photo: 123RF

Les célébrations de la Fête du Canada n’auront pas lieu à Lachine cette année. Les découvertes troublantes de restes de 215 enfants autochtones sur le site de l’ancien pensionnat de Kamloops et de 751 tombes anonymes en Saskatchewan font que le cœur n’est pas à la fête.

«Hier en matinée, j’ai échangé avec mon amie cheffe Sky Deer de Kahnawake. Nous avons parlé de l’inconfort de fêter à un moment où le pays est en deuil. Nous comprenons la douleur ravivée et nous nous portons solidaires envers nos frères et sœurs en annulant les feux d’artifice du premier juillet», a affirmé la mairesse Maja Vodanovic sur Facebook.

Alors que le drapeau est toujours en berne au Parlement à Ottawa et dans les édifices fédéraux, plusieurs villes au pays, notamment dans l’Ouest canadien et au Nouveau-Brunswick ont tenté un geste de solidarité avec les communautés autochtones après ces découvertes choquantes.

Ce geste de réconciliation est apprécié par la cheffe Sky Deer du Conseil Mohawk de Kahnawàke.

«Au nom du MCK et de la communauté de Kahnawà:ke, nous sommes heureux que Lachine ait pris la décision d’annuler les célébrations des feux d’artifice cette année», a déclaré la cheffe Sky Deer.

Ce geste démontre «une sensibilité incroyable à une situation tragique qui a eu des effets dévastateurs sur les peuples autochtones à travers le pays. Cette manifestation de solidarité est l’essence même de l’esprit de vraie réconciliation. Nous devons respecter l’esprit de ces enfants innocents dont la vie a été emportée à un si jeune âge. C’est un temps de réflexion pour nous tous, pas un temps pour des feux d’artifice et des défilés. Nous disons Nià:wen/Thank you/Merci pour ce geste», a ajouté la cheffe Sky Deer.

Le Conseil Mohawk de Kahnawàke rappelle que ces évènements causent de profonds traumatismes dans la communauté, notamment chez les survivants de ces pensionnats.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.