Soutenez

COP26: Justin Trudeau vante l’aluminium québécois

justin-trudeau-cop26
Justin Trudeau à la cérémonie d'ouverture de la COP26. Photo: Getty images

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a vanté le modèle québécois en matière de fabrication d’aluminium en point de presse à la conférence mondiale sur le climat (COP26), à Glasgow, en Écosse (Royaume-Uni).

L’aluminium qui est fait au Québec est l’aluminium le plus vert au monde. Et avec la technologie Elysis, ça le sera encore plus.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Cependant, il indique que cet aluminium de grande qualité verte est confronté avec des normes différentes à l’international. «Sur le marché mondial, cet aluminium canadien [entre en concurrence] avec des aluminiums faits ailleurs avec des processus plus nocifs pour l’environnement, avec des standards de travail plus bas. Cela apporte des désavantages parce qu’on fait de meilleures chose pour l’environnement», a-t-il affirmé.

M. Trudeau a expliqué que le système doit reconnaître et valoriser le travail fait par les pays qui montrent l’exemple. Il avance que «ceux qui font les bonnes choses pour les bonnes raisons» devraient être avantagés, valorisés et encouragés. C’est pourquoi il va explorer certains mécanismes avec les autres pays durant cette COP26. «Standards de tarification du carbone, ajustements à la frontière… Il y a toutes sortes de façon de le faire.»

Le premier ministre du Québec François Legault, lui aussi présent à la COP26, a rencontré la délégation commerciale d’Investissement Québec International et a appuyé l’importance de faire du Québec un pôle d’attraction pour les énergies propres. «On doit tout faire pour inciter les entreprises étrangères à investir dans les énergies propres du Québec. Le Québec a le potentiel de s’enrichir avec la lutte aux changements climatiques.»

Trudeau croit à l’atteinte de l’objectif du 1,5°C mais…

L’atteinte de la cible visant à limiter le réchauffement planétaire à 1,5°C semble ardue et conditionnelle à de plus grands efforts, a expliqué le premier ministre. «Je sais que c’est encore possible, mais je sais aussi que ça va exiger encore plus de travail. C’est pour cette raison que nos pays se poussent les uns les autres pour en faire plus. La COP26 est un moment important, mais c’est un «milestone» parmi tant d’autres. Nous allons devoir être ambitieux ici.»

Plus tôt en journée, Justin Trudeau a milité pour la mise en place d’une tarification carbone mondiale. «La taxe carbone, c’est l’outil le plus puissant et le plus efficace. Il faut s’assurer que polluer ne soit pas gratuit», a t-il réitéré en conférence de presse.

Le premier ministre du Canada s’est aussi engagé à réduire de 75% les émissions de méthane des secteurs pétrolier et gazier d’ici 2030. «Étant le premier pays à prendre cet engagement, on demande aux autres producteurs d’énergie de se joindre à nous et de s’attaquer aux émissions de méthane dès maintenant.» Le méthane (CH4) est un gaz à effet de serre ayant plus d’impact négatif par kilogramme que le dioxyde de carbone (CO2).

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.