Actualités

Valérie Plante présente sa feuille de route pour la vie nocturne de Montréal

La mairesse de Montréal, Valérie Plante / Josie Desmarais/Métro Photo: Josie Desmarais

La mairesse de la Ville de Montréal, Valérie Plante, souhaite donner un coup de pouce à la vie nocturne de Montréal. Elle a présenté, lundi, une «feuille de route» qui conduira à l’adoption de la toute première politique sur la vie nocturne montréalaise dès 2023. Au total, 2,1 M$ seront déployés pour cette feuille de route.

L’objectif de cette feuille de route est de tester différentes mesures pour relancer la vie nocturne montréalaise tout en optimisant la cohabitation avec les résidents.

On veut dynamiser la vie nocturne, mais on ne veut pas le faire n’importe comment. Il y a des gens qui veulent dormir et il y a des gens qui veulent faire la fête, il faut faire une cohabitation harmonieuse, et c’est possible.

Valérie Plante, mairesse de Montréal

Accompagner les salles de spectacles

Au total, c’est une vingtaine d’actions que la Ville souhaite mettre en place dans cette feuille de route. Entre autres mesures, la Ville investira 1,4 M$ pour l’insonorisation d’une vingtaine de salles alternatives de spectacles.

Ce programme concernera les salles de spectacles de 400 places et moins. Ces dernières pourront recevoir une subvention pour effectuer des analyses acoustiques et réaliser des travaux pour s’adapter.

«Ce nouveau programme permet de favoriser l’essor des salles de spectacles tout en protégeant la qualité de vie. Ces actions-là auront un impact positif sur tous les Montréalais et aussi sur notre économie», a expliqué Valérie Plante.

Une série d’études sera effectuée pour dresser un portrait économique de la vie nocturne. Elles permettront aussi de réfléchir aux heures d’ouverture des établissements. Une table de concertation permanente avec les acteurs de la vie nocturne sera aussi instaurée.

Le directeur général de Montréal 24/24, Mathieu Grondin, a annoncé différentes propositions pour la future gouvernance de la vie nocturne. Il propose notamment de réviser le règlement sur le bruit.

Montréal 24/24 souhaite aussi désigner des zones nocturnes pour que des activités puissent s’y dérouler en continu. L’extension des heures d’exploitation de permis d’alcool a aussi fait l’objet d’une des recommandations.

«Ces changements demanderont de la part de la Ville de Montréal des investissements significatifs en infrastructures de voirie et de sécurité publique», a expliqué Mathieu Grondin.

En 2019, 22% des touristes étaient venus dans la métropole pour sa vie nocturne.

Cette annonce survient quelques jours avant le prochain Sommet de la nuit, qui aura lieu les 19 et 20 mai au Monument-National.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet