Soutenez

Un char allégorique symbole de la crise du logement

La première décoration du char allégorique a pris la forme d’un graffiti où il est inscrit « Du logement social maintenant ». Photo: David Beauchamp, Métro

Le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) lançait le 13 novembre un char allégorique qui sillonnera les routes et différentes régions du Québec pour rendre visible la cause des logements sociaux et les différents projets portés par l’organisme.

C’est par un matin pluvieux que le FRAPRU a donné le coup d’envoi de son char allégorique en face des bureaux montréalais du premier ministre.

« On veut que le gouvernement prenne la mesure de la crise du logement qui frappe les locataires à modeste et à faible revenus et de l’extrême précarité de leurs conditions de vie. Des choix conséquents doivent être faits, sans plus attendre », explique Véronique Laflamme, porte-parole du FRAPRU.

Un char allégorique pour rendre visible les besoins en logement

Pour Mme Laflamme, le lancement de ce char allégorique fait office de symbole pour illustrer l’absence d’actions concrètes dans le dossier de la crise du logement, situation qui affecte toutes les régions du Québec au-delà de Montréal.

« Le char allégorique fera des arrêts au Saguenay, à Matane, à Montréal et d’autres villes où on a des comités de logement. On veut que les locataires de tous les endroits que nous visiterons viennent décorer le char allégorique avec des créations ou des messages qui témoignent de leurs problèmes », précise la porte-parole du FRAPRU.

Elle ajoute que le moment était bien choisi pour lancer le char allégorique puisque des annonces économiques de la part du gouvernement caquiste sont attendues en début décembre.

Aujourd’hui, on inaugure le char allégorique devant ses bureaux pour interpeller François Legault directement. Nous sommes à quelques semaines d’une mise à jour économique, et régler la crise du logement, ça ne peut pas attendre. C’est bien beau les chèques, mais ce n’est pas suffisant, ni structurant, donc le char allégorique servira à rendre visible les demandes de locataires pour régler le problème.

Véronique Laflamme, porte-parole du FRAPRU
La porte-parole du FRAPRU, Véronique Laflamme, qui motivait les nombreuses personnes présentes à protester pour des logements sociaux. Caption: David Beauchamp, Métro

Décorer pour protester

Après avoir servi des slogans et de la soupe chaude, le char allégorique a reçu sa première décoration. Il s’agissait d’un graffiti effectué par Rémi, un organisateur communautaire pour le Comité logement de Montréal-Nord, où il était inscrit « Du logement social maintenant ».

En entretien avec Métro, sa collègue, l’organisatrice communautaire Jacynthe Morin explique comment Montréal-Nord les quartiers périphériques sont plus durement touchés par la crise du logement, ce pourquoi son comité logement est particulièrement présent sur le terrain.

« On veut la reconduction d’AccèsLogis, parce qu’à Montréal-Nord, il y a beaucoup de familles et pas assez de logements pour les accommoder. Il faut construire des logements sociaux neufs, et à Montréal-Nord nous avons seulement 6% de logements sociaux dans notre parc locatif, comparativement à la moyenne montréalaise de 11% alors que le revenu moyen du quartier est 25 000$ de moins que la moyenne montréalaise », expliquait Mme Morin.

L’équipe de Montréal-Nord sera particulièrement présente pour accompagner les gens à créer du contenu à sur le char allégorique. « On va participer aux activités du char allégorique, on va faire des ateliers de création de contenu et on va être dans Saint-Léonard le 12 décembre dans son arrêt dans le nord-est pour aider les gens et continuer à insister sur l’importance des logements sociaux ».

Le char allégorique quitte Montréal le 13 novembre pour se diriger à Matane. Il reviendra à Montréal le 12 décembre, et sera de passage dans le Sud-Ouest, à Rosemont et à Saint-Léonard notamment.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.