Montréal
13:48 31 mars 2017 | mise à jour le: 31 mars 2017 à 13:53 Temps de lecture: 3 minutes

Des brigadiers pour deux écoles du Sud-Ouest

Des brigadiers pour deux écoles du Sud-Ouest
Photo: Archives Métro

Les écoles Ludger-Duvernay et Saint-Gabriel, situées respectivement dans les quartiers Saint-Henri et Pointe-Saint-Charles, bénéficient désormais chacune de la présence d’un brigadier scolaire à proximité de leur bâtiment, quatre mois après en avoir fait la demande auprès de l’arrondissement du Sud-Ouest.

Pour les deux établissements, le besoin d’avoir des brigadiers dans les environs découlait du fait que les travaux majeurs qui sont en cours dans leurs secteurs avoisinants augmentaient le débit de la circulation. Les élèves de l’école Ludger-Duvernay, située à proximité de l’échangeur Turcot, pourront traverser les rues d’une manière plus sécuritaire à l’angle Notre-Dame Ouest et Place Saint-Henri.

L’école Saint-Gabriel, campée entre les chantiers de l’autoroute Bonaventure et du pont Champlain, bénéficiait des services d’un brigadier à l’angle des rues Wellington et Liverpool jusqu’à la fin de la dernière année scolaire.

«Aucun accident n’est survenu, mais nous étions tout de même très inquiets pour les élèves parce que c’était un croisement très achalandé et dangereux. C’est une nouvelle très positive pour nous qu’un brigadier revienne», commente le directeur de l’école Saint-Gabriel, Jim Daskalakis.

Deux de plus

C’est le Service de police de la ville de Montréal (SPVM) qui est en charge de la gestion des brigadiers scolaires sur l’ensemble de l’île. En raison des règlements en place, il est habituellement impossible d’en engager de nouveaux: le SPVM doit plutôt procéder à une analyse de la sécurité de diverses intersections et replacer les brigadiers selon leurs besoins. Une exception a pourtant été faite cette fois en raison de l’important risque que représentent les chantiers près des écoles.

«Si on reste toujours le même nombre de brigadiers mais que la dangerosité augmente, un moment donné on n’y arrivera pas, explique le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais. C’est pourquoi j’ai demandé au comité exécutif de la ville qu’on puisse engager de nouveaux brigadiers chez nous et qu’il a accepté ma requête.»

Ce dernier ajoute que de nouvelles mesures d’apaisement de la circulation seront présentées aux élus de l’arrondissement cette semaine et que certaines d’entre elles toucheront des écoles.

 

Un secteur riche en brigadiers

27

Le nombre total de brigadiers qui sont assignés à proximité d’écoles primaires dans l’arrondissement du Sud-Ouest

10

Le nombre total d’écoles primaires sur le territoire du Sud-Ouest qui ont un ou plusieurs brigadiers à leur service

2

Le nombre total d’écoles primaires sur le territoire du Sud-Ouest qui n’ont aucun brigadier à leur service, soit Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours et Jeanne-Leber.

Articles similaires