Montréal

Un commandant du SPVM suspendu le temps d’une enquête

Bernard Lamothe SPVM Quartier général
Photo: Denis Beaumont/Archives Métro

Un quatrième haut-gradé du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a été relevé de ses fonctions lundi «à la suite d’informations transmises par la Sûreté du Québec» (SQ).

Le commandant Patrice Vilceus, a été suspendu «pour une période indéterminée, jusqu’à ce que la lumière soit faite», a fait savoir le directeur du SPVM, Philippe Pichet, par voie de communiqué.

Le commandant Vilceus avait défrayé les manchettes en décembre 2015, quand TVA avait révélé qu’un dossier comprenant des noms d’informateurs de la police avait été volé dans la voiture du policier.

Ancien directeur de l’escouade Éclipse, unité chargée d’enquêter sur les gangs de rue, M. Vilceus est le quatrième haut-gradé du SPVM à être suspendu en deux mois en raison d’une enquête de la SQ. Rappelons qu’à la suite d’allégations de manipulations de dossiers, le SPVM a transféré 22 enquêtes internes à la SQ, fin février.

En mêlée de presse lundi matin, le maire Denis Coderre a refusé de commenter cette nouvelle suspension. «Il y a un travail qui se fait depuis le début et il y a un plan d’action. Quand M. Pichet a des gestes à poser, il les pose», s’est-il contenté de dire.

Articles récents du même sujet