Montréal

Un premier bateau au nouveau terminal de croisières

Un premier bateau au nouveau terminal de croisières

Le nouveau terminal de croisières, qui a été construit sur la jetée Alexandra dans le Vieux-Port, accueillera ses premiers croisiéristes samedi. Un premier navire, le Maasdam, y accostera très tôt en matinée.

Les travaux de construction ne sont toutefois pas encore terminés, mais le terminal est «fonctionnel», a assuré jeudi la vice-présidente aux affaires publiques de l’Administration portuaire de Montréal (APM), Sophie Roux.

Un premier navire devait d’ailleurs s’y arrêter le mois de dernier, mais avec le haut niveau de l’eau, il n’a pas pu passer sous le pont Jacques-Cartier. «On a eu des défis depuis le début de la saison», a dit Mme Roux, qui a souligné que la grève dans le milieu de la construction a aussi eu un impact sur le chantier. Celui-ci sera complété au début du mois de septembre, comme le prévoyait l’échéancier.

Avec ces travaux, l’APM voulait remettre en état la gare maritime Iberville, qui a été réaménagée pour l’Expo 67, et la jetée Alexandra, qui a vu le jour en 1901. Celles-ci étaient devenues désuètes, selon l’APM.

D’ici la fin de l’été, un toit vert couvrira la gare maritime et des aménagements paysagers seront réaliser autour celle-ci. Le centre d’interprétation de l’activité maritime, qui se trouvera dans la gare, ouvrira de son côté le 1er juillet. Une exposition sur l’histoire du Port de Montréal y sera présentée gratuitement aux visiteurs.

À terme, le nouveau terminal de croisières sera entouré de beaucoup moins de cases de stationnement, dont le nombre est passé de 750 à 350. Des bornes de recharge électrique seront aussi installés, ainsi que des supports à vélo. En 2019, un tour d’observation surplombera la jetée.

La mise à jour de ces installations portuaires a été réalisée au coût de 78M$. Québec a allongé 20M$ alors que la Ville de Montréal a consacré 15M$ à ce projet. L’APM a pour sa part révisé ses investissements à long terme pour avancer les 43M$ restants.

Malgré l’ouverture de ce nouveau terminal de croisière, la gare maritime, qui a été aménagée temporairement à l’est du pont Jacques-Cartier le temps du chantier, sera maintenue. L’APM a pris cette décision pour accueillir davantage de navires.