Montréal

Leclerc chanté par son neveu

Photo: Yves Provencher/Métro

Gaétan Leclerc interprète les chansons de son oncle Félix depuis 15 ans au Québec et à l’étranger. Il était invité dimanche à monter sur scène au parc Lafontaine pour marquer l’anniversaire de la mort du parolier.

M. Leclerc n’a pas hésité à venir chanter à Montréal à la demande de la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB). «Je suis content de faire connaître les chansons de Félix, exprime-t-il. Ses textes sont tellement puissants et poétiques. Quand les gens découvrent certaines de ses chansons moins connues grâce à moi, ça me rend heureux.»

Pourtant, il n’a pas toujours été aussi à l’aise à l’idée de s’approprier les chansons de son oncle. «Au début, j’étais un peu gêné. J’avais peur que les gens pensent que je profite de son succès», explique M. Leclerc. Mais la réaction du public est très favorable. Plusieurs remarquent d’ailleurs une ressemblance frappante entre les voix de l’oncle et du neveu. «Ce n’est pas de ma faute!» fait remarquer M. Leclerc en riant.

[pullquote]

Gaétan Leclerc aime raconter des anecdotes et des souvenirs marquants de son oncle, le frère de son père Jean-Marie. «Félix racontait toujours des histoires abracadabrantes. Un de ses dictons favoris, c’était qu’on écoute seulement ceux qui exagèrent!» se rappelle-t-il.

Il partage avec la SSJB, tout comme son oncle, la volonté de défendre la langue française. «Il faut continuer de parler français au Québec. C’est encore un combat», croit-il. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’organisme tenait dimanche ce spectacle hommage à Félix Leclerc, décédé le 8 août 1988. «On fête un artiste très engagé sur la scène politique, qui mettait en valeur la langue française dans sa poésie et se prononçait pour l’indépendance du Québec», souligne Paolo Philpot, de la SSJB.

L’événement, animé par le chanteur Claud Michaud, accueillait aussi Robert Langevin, sculpteur du monument érigé en l’honneur de Félix  dans le parc La Fontaine.

Articles récents du même sujet