Montréal

Coalition Montréal veut un site web plus «accueillant»

Le conseiller municipal de Snowdon, Marvin Rotrand, presse la Ville de Montréal de rendre son site web plus accueillant et participatif. Il déplore que peu de choses aient changé depuis deux ans, malgré des investissements annoncés de 13 M$.

M. Rotrand souhaite entre autres que le site web de la Ville puisse être consulté en plusieurs langues étrangères grâce à des logiciels, comme c’est le cas à Los Angeles, New York ou Toronto.

«On est en concurrence avec toutes les grandes villes, plaide-t-il. Sur le site web de Los Angeles, si je veux contester mon compte de taxes, je peux le faire en farsi ou consulter le zonage en punjabi. Ça montre que la ville est accueillante.»

Bien qu’il reconnaît que la traduction par logiciel n’est pas parfaite, le conseiller de Snowdon croit que cela permet à des touristes ou à des investisseurs internationaux de s’intéresser davantage à Montréal. «Si la technologie est là et les coûts sont bas, je ne vois pas d’arguments pour ne pas le réaliser», juge-t-il.

«La Ville teste déjà un site bêta afin qu’il permette une meilleure participation des citoyens.» – François Croteau, responsable de la Ville intelligente au comité exécutif

En campagne électorale, Projet Montréal s’était engagé à permettre aux citoyens de pouvoir utiliser le site web municipal plutôt que d’aller au bureau d’arrondissement, notamment pour obtenir des permis de rénovations. Ce projet se retrouve au Programme triennal des immobilisations, inclus dans l’enveloppe de 13 M$ qui était déjà prévue pour la refonte du portail web.

Marvin Rotrand appuie cette initiative, mais veut aller encore plus loin. «Il faut que les citoyens aient le choix de ne pas se déplacer pour obtenir les services municipaux et que ce soit un outil de consultation en donnant la capacité aux citoyens d’envoyer des messages au conseil d’arrondissement», avance-t-il.

Articles récents du même sujet