Montréal
17:00 20 mars 2018 | mise à jour le: 20 mars 2018 à 18:17 Temps de lecture: 3 minutes

Vers un nouveau parc La Fontaine

Vers un nouveau parc La Fontaine
Photo: Josie Desmarais

De nouveaux sentiers plus larges, une fontaine plus impressionnante, une terrasse-bistro au bord de l’eau, et surtout, plus aucune voiture. Voici les grandes lignes du projet de revitalisation du parc La Fontaine que présente mardi soir le responsable des grands parcs et maire du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez.

Parmi les grands changements proposés, les avenues Calixa-Lavallée et Émile-Duployé seraient transformées en grandes promenades, ce qui évincerait le trafic automobile du parc. La première serait convertie d’ici 5 à 10 ans, tandis que la seconde serait incluse dans le parc d’ici 15 ans.

Mardi après-midi, la mairesse de Montréal, Valérie Plante n’a pas dit craindre une controverse autour de l’avenue Émile-Duployé, comme cela a été le cas pour la fermeture de Camillien-Houde au trafic de transit. «Cette rue est assez achalandée et il y a entre autres un autobus. Alors, il faut prendre le temps de s’assurer que l’autobus puisse circuler ailleurs. Ce projet de plan directeur vient de la population», a-t-elle rappelé.

Pour les actions plus immédiates, la piste cyclable qui longe l’avenue du Parc-La-Fontaine, souvent lieu de collisions entre piétons et cyclistes, serait mise sur la rue.

«Cette piste cyclable est une des plus utilisées pour l’axe nord-sud, alors on va la déplacer pour s’assurer que les piétons, les coureurs, les cyclistes puissent mieux cohabiter», a soutenu Mme Plante.

Ceci ne serait toutefois qu’un projet temporaire, puisque la Ville souhaite réaménager toute la rue, y compris la sortie vers l’avenue De La Roche, puisqu’un parcours de marche faisant tout le tour du parc serait aménagé.

Les stationnements se trouvant près du centre culturel Calixa-Lavallée sont appelés à disparaître d’ici 2021. Le secteur autour de ce pavillon serait revitalisé par la plantation d’arbres et l’aménagement d’une zone de pique-nique.

Le Service des grands parcs évaluera également la possibilité de construire un stationnement souterrain afin de remplacer ceux se trouvant aux abords de l’école Le Plateau et de la Direction de la santé publique de Montréal et de verdir du même coup le secteur sud du parc.

De plus beaux bassins
Le plan de l’administration Plante vise aussi à «rétablir l’effet spectaculaire» de la mythique fontaine du parc. Celle-ci sera restaurée pour que les jeux de lumière soient rétablis et que les jets d’eau retrouvent leur lustre. Ceci pourrait être fait d’ici trois ans, tout comme la reconstruction du théâtre de Verdure, fermé depuis 2014. Celui-ci deviendrait plus accessible et surtout ne serait plus un obstacle dans la promenade du pourtour des bassins.

«C’est très urgent, il y a un besoin immédiat d’améliorer les bassins», a souligné Mme Plante.

Dans son plan plus large de réhabilitation des bassins, le Service des grands parcs envisage de rétablir la location d’embarcations et de réfrigérer la patinoire l’hiver. Une terrasse-bistro serait également aménagée à l’arrière du chalet.

Ce plan directeur découle de consultations publiques menées en 2016. De nouvelles discussions citoyennes auront lieu les 17 et 18 avril, mais le plan final sera adopté assez rapidement, soit cet été.

Pour l’instant 30M$ seront investis au cours des trois prochaines années dans ce projet de revitalisation. Il y a encore trop d’inconnus pour en connaître la facture totale, a indiqué Valérie Plante. «On va voir comment ça va évoluer, morceau par morceau, comme les bassins pour lesquels il va falloir faire des appels d’offre», a-t-elle mentionné.

Articles similaires