Montréal

Les tarifs de transport en commun augmenteront de 2% le 1er juillet

Les tarifs de transport en commun augmenteront de 2% le 1er juillet
Photo by: Yves Provencher/Métro

Les tarifs des services de transport en commun augmenteront de 2% dans la région métropolitaine à partir du 1er juillet.

L’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) a publié lundi une première grille tarifaire depuis sa création, le 1er juin 2017.

Pour les usagers montréalais, dont le prix des titres de transport était resté le même depuis juillet 2016, la passe mensuelle régulière passera de 83$ à 85$. Les étudiants et les aînés devront pour leur part débourser 51$ plutôt que 49,75$ pour se déplacer à tous les mois dans le réseau de la Société de transport de Montréal (STM). Le billet pour un passage demeurera au même prix, soit à 3,25$.

Pour les usagers de la Société de transport de Laval (STL) et du Réseau de transport de Longueuil (RTL), les titres unitaires seront aussi vendus au même prix au lendemain du 1er juillet, soit à 3,25$. Pour ceux qui achètent des passes mensuelles, ils verront que le prix sera majoré de 2%.

Pour les détenteurs de titres mensuels TRAM ou TRAIN, les zones tarifaires sont inchangées pour l’instant. Après le 1er juillet, ils devront ainsi se procurer le même titre de train, mais le prix sera augmenté d’environ 2%.

L’ARTM a décidé d’augmenter les tarifs le 1er juillet, plutôt que le 1er janvier, en raison de la réorganisation qui a été nécessaire à la suite de l’abolition de l’Agence métropolitaine de transport (AMT) et de l’avènement de la nouvelle gouvernance du transport en commun dans la région de Montréal. «On avait présenté une indexation des tarifs en janvier, mais compte tenu de la transition, le conseil d’administration a décidé de laisser un « moment de grâce » à la clientèle pour indexer [les tarifs] qu’en juillet», a fait savoir lundi la porte-parole de l’ARTM, Fanie Clément Saint-Pierre. Ce dernière n’a pas été en mesure de dire à quel moment aura lieu la prochaine révision des tarifs puisque la décision revient au conseil d’administration.

La grille tarifaire qu’a présentée l’ARTM compte plus de 350 titres de transport. L’organisme gouvernemental entamera l’an prochain des travaux pour la réformer en profondeur et réduire le nombre de titres de transport.

«Notre conseil d’administration doit se pencher sur ce dossier dans les prochains mois pour approuver la démarche qu’on leur propose, a indiqué Mme Clément Saint-Pierre. On est vraiment dans l’amorce de ce projet. On va faire un bout de travail en 2018 et un bon bout de travail en 2019. Ce qu’on souhaite, c’est que le tout soit mis en fonction à l’arrivée du Réseau express métropolitaine (REM) [en 2021].»

D’ici là, l’ARTM pourrait proposer de nouvelles façons de se procurer des titres de transport. Elle a dit avoir à l’oeil les projets pilotes lancés à Laval et Montréal en ce qui a trait au paiement à l’aide d’une carte de crédit ou d’un téléphone intelligent.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *