Montréal

Des chiens sauvés de l’abattoir en Corée du Sud se rétablissent à Montréal

Des chiens sauvés de l’abattoir en Corée du Sud se rétablissent à Montréal
Photo by: Sidhartha Banerjee/La Presse canadienneCanadian Olympic gold medalist Meagan Duhamel meets with Saffie, a dog rescued from a meat farm in South Korea, currently being cared for in Montreal, Thursday, March 15, 2018. The 50 terrified dogs and puppies rescued from crammed cages on a South Korean dog meat farm are well on their way to becoming pets in Canada, Humane Society International said. THE CANADIAN PRESS/Sidhartha Banerjee

MONTRÉAL — Une cinquantaine de chiens sauvés d’une ferme produisant de la viande canine située en Corée du Sud se rétablissent rapidement après avoir été emmenés au Canada, a indiqué Humane Society International (HSI)

Les bêtes — parmi lesquelles on pouvait compter des terriers croisés, des jindos croisés et des labradors croisés — ont pu être secourues avec l’aide de militants des droits des animaux en Corée. Elles ont été transférées la semaine dernière vers un refuge d’urgence de Montréal.

Selon la directrice générale de HSI, Rebecca Aldworth, les chiens étaient entassés dans des petites cages en fil de fer sans protection contre les éléments. On ne leur donnait pas d’eau fraîche, non plus.

Ces chiens ont été emmenés par avion vers Toronto avant d’être transférés à Montréal où ils ont été traités pour une grande variété de maladies ou de blessures: infections de la peau, infections des yeux ou entorses. Leur fourrure était emmêlée et abritait des parasites.

«Tous ces chiens ont souffert une vie de privations. Ils reçoivent maintenant les soins vétérinaires, l’alimentation, l’amour et l’attention nécessaires à leur guérison», a déclaré Mme Aldworth, au cours d’un entretien téléphonique.

Malgré le traumatisme, les bêtes ont appris rapidement à faire confiance aux humaines. La plupart d’entre elles pourraient être bientôt accueillies dans de nouveaux foyers. Sans surprise, elles ont rapidement appris à se faire dorloter.

Il s’agit d’une des récentes opérations de secours entreprises par le groupe de défenses des droits des animaux. HSI a recruté la patineuse olympique Meagan Duhamel pour sa campagne contre le commerce de la viande canine, a ajouté Mme Aldworth.

Elle a indiqué que HSI collaborait avec divers groupes en Corée du Sud afin de faire fermer définitivement ces fermes et aider les éleveurs à se tourner vers des moyens de subsistance alternatifs.

HSI dit avoir fait fermer 12 élevages de viande canine et a sauvé plus de 1300 chiens. Les bêtes ont ensuite été soignées au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni.

«Le point en commun entre ces animaux maltraités est leurs capacités à guérir et à pardonner, à apprendre à aimer et à faire confiance», a souligné Mme Aldworth.

La directrice générale a expliqué que si ces animaux sont transportés outre-mer, c’est parce que les refuges sud-coréens sont bondés.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *