Montréal
10:15 11 septembre 2018 | mise à jour le: 11 septembre 2018 à 10:16 temps de lecture: 4 minutes

Du sang neuf dans Bourassa-Sauvé

Du sang neuf dans Bourassa-Sauvé
Photo: Archives Métro

À l’approche des élections générales du 1er octobre, les candidats s’activent dans leur circonscription. Tout au long de la campagne, Métro vous propose un aperçu des enjeux de chacune des circonscriptions de l’île. Aujourd’hui: Bourassa-Sauvé.

Depuis sa création en 2001, la circonscription de Bourassa-Sauvé, qui englobe Montréal-Nord, n’a élu que des députés libéraux. Et après avoir fait élire Line Beauchamp, qui a démissionné de son poste en 2012, en pleine grève étudiante, puis Rita de Santis, qui ne sollicite pas un nouveau mandat, le Parti libéral du Québec (PLQ) peut presque compter sur une victoire assurée dans la circonscription.

Le raz-de-marée libéral qui a donné la victoire à Mme de Santis en 2014 (60,4%) risque donc de profiter à la nouvelle candidate, Paule Robitaille, commissaire à la Commission de l’immigration et du statut de réfugié, qui fait le saut en politique.

Sa principale adversaire, la chimiste native de Montréal-Nord Julie Séide, candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ), est aussi nouvelle en politique. La candidate de Québec solidaire (QS), la chercheuse en économie sociale Alejandra Zaga Mendez, fait également son baptême du feu cette année. Le Parti québécois (PQ) misera pour sa part sur une de ses militantes, Karine Gauvin, qui est étudiante à la technique d’éducation spécialisée au Cégep de Saint-Jérôme. 

Les enjeux critiques
«On n’a pas le choix de parler de la lutte contre la pauvreté, et si ce n’est pas le cheval de bataille des autres partis, ça devrait l’être», insiste Mme Zaga Mendez, qui a grandi à Mont­réal-Nord. La solidaire, qui prône la hausse du salaire minimum à 15$ l’heure, fait surtout référence au taux de chômage vertigineux de la circonscription montréalaise: 12,5%, soit le pire de l’île et bien au-dessus de la moyenne québécoise (7,2%).

Alors que le Québec doit pallier un manque de main-d’œuvre, la libérale Paule Robitaille souhaite assurer la communication entre employeurs et potentiels employés. «Je veux mettre les gens en contact», confie-t-elle à Métro.

Le PQ a fait savoir qu’il désirait abolir la taxe famille, instaurée par le PLQ. «Nous voulons donner de l’oxygène aux familles de Bourassa-Sauvé», a-t-on indiqué. Il n’a pas été possible de parler à la candidate péquiste au moment de la réalisation de ce reportage.

De son côté, la caquiste Julie Séide dénonce le manque de professionnels de la santé et de soins à domicile. «Les aînés veulent rester chez eux, garder leur autonomie, mais il n’y a pas de soins de santé qui se rendent à eux», déplore-t-elle.

«QS propose d’avoir un CLSC ouvert en tout temps et d’encourager la création de cliniques de proximité, puisqu’il n’y en a pas à Montréal-Nord», avance Mme Zaga Mendez.

Du côté du PLQ, on «va obliger les nouveaux médecins à aller là où on en a le plus besoin», déclare Paule Robitaille.

Les données du Directeur général des élections indiquent qu’un peu plus de 42% de la population de Bourassa-Sauvé est issue de l’immigration. Les trois candidates interrogées par Métro se disent d’ailleurs préoccupées par l’intégration des nouveaux arrivants.

«On met l’accent sur l’intégration réussie», nuance la candidate caquiste. Son parti propose d’abaisser le seuil des entrées à 40 000, au lieu de 50 000, mais de garder la même enveloppe budgétaire. «On veut des immigrants qui restent», déclare-t-elle, en mentionnant les quelque «13 000» qui partent pour trouver de meilleures conditions en Ontario.

Pour le PQ, l’intégration passe surtout par le marché de l’emploi. «Nous proposons plusieurs mesures concrètes, toutes rejetées par les libéraux, dont les CV anonymes», a-t-on fait savoir.

Les efforts de Paule Robitaille seront plutôt concentrés sur les organismes communautaires qui œuvrent déjà auprès des immigrants. «Je serai leur porte-voix à Québec», illustre-t-elle.

Résultats 2014

  • Rita de Santis (PLQ) 60,48%
  • Leila Mahiout (PQ) 19,07%
  • Fabrizio Del Fabbro (CAQ) 12, 24%
  • Claude Généreux (QS) 5,90%
  • Adam Aberra (Parti vert) 1,19%
  • Jean-François Brunet (Bloc pot) 0,72%
  • Félix Luthu (Option nationale) 0,40%

Candidats 2018

  • Paule Robitaille (PLQ)
  • Julie Séide (CAQ)
  • Alejandra Zaga Mendez (QS)
  • Karine Gauvin (PQ)
  • Abed Louis (NPD-Québec)
  • Michel Boissonneault (Parti conservateur du Québec)

Articles similaires