Montréal

Le centre de transport Bellechasse sera reconstruit en souterrain

Le centre de transport Bellechasse sera reconstruit en souterrain
Photo: STMMaquette du futur centre de transport Bellechasse de la STM

Le nouveau centre de transport Bellechasse, qui vise à terme à n’abriter que des bus électriques de la Société de transport de Montréal (STM) dans Rosemont–La Petite-Patrie, sera construit en souterrain. Une première en Amérique du Nord.

Aménagé dans le quadrilatère bordé par l’avenue de Gaspé et les rues de Bellechasse, Marmier et Saint-Dominique, le nouveau centre de transport aura une aire souterraine de trois étages, d’après les plans dévoilés lundi. L’un des étages servira de stationnement pour les bus, l’autre accueillera les infrastructures pour la recharge électrique et le dernier, les ateliers d’entretien de la STM.

Un bâtiment administratif en forme d’anneau coiffera le centre de transport. Une cour intérieure sera aménagée à l’intérieur pour les employés. Un espace «végétalisé» sera aussi accessible au public.

Montréal prévoit une réduction d’émission des gaz à effet de serre (GES) et une économie d’énergie d’environ 60%.

Construire le bâtiment moins haut et moins perturbant pour le quartier «faisait aussi partie des éléments pour avoir l’acceptabilité sociale», a expliqué le président de la STM, Philippe Schnobb. «En surface, on aurait eu une empreinte beaucoup plus importante sur le quartier. Ici, on mise sur le vert, et c’est assez ingénieux», a-t-il dit.

L’idée d’inclure des commerces ou du développement sera mise de côté pour prioriser le côté vert du projet, a-t-il ajouté.

Vers une transition
«Si on veut que le transport par autobus soit efficace et performant, ça nous prend un centre de transport comme celui de Bellechasse, moderne et vert, a dit la mairesse de Montréal Valérie Plante. Je suis convaincue que nos 300 bus hybrides y seront très bien accueillies, et que les citoyens de Rosemont en seront très heureux.» «C’est un garage du 21e siècle», a-t-elle illustré.

Elle a indiqué que malgré leur bénéfice direct, ces autobus ne doivent pas constituer une solution globale. «C’est quand même plus de trafic, plus de monde sur la route», a-t-elle admis en anglais, réitérant le besoin criant pour de nouvelles façons de se déplacer.

La Ville prévoit que l’ensemble des déplacements des bus sur le site du centre de transport se fera à l’intérieur, ce qui aura pour effet de réduire les impacts sur le voisinage.

«On vient canaliser, de façon très importante, la circulation des autobus sur moins d’axes, pour laisser plus de place à la sécurité à pied, à vélo et en voiture pour les résidants», a indiqué le maire de Rosemont–La Petite-Patrie, François Croteau.

Ce dernier a rappelé que le défi d’urbanisme était immense dans ce secteur. «Bellechasse et Saint-Laurent, c’est l’axe cyclable le plus achalandé, a-t-il dit. C’est un secteur en grande recherche d’espaces verts aussi. Donc, le défi était extraordinaire. Et on a fait preuve de flexibilité, d’agilité.»

Les cyclistes pourront circuler derrière le futur centre de transport, a-t-il confirmé, soulignant que des discussions seront entamées avec le responsable de l’urbanisme et des transports au comité exécutif, Eric Alan Caldwell, sur la question de la sécurisation des axes autour du nouveau bâtiment.

Les travaux de reconstruction du centre de transport Bellechasse débuteront au printemps 2019 pour se terminer en 2022. Le coût du projet s’élève à 254M$. Québec allongera 179,7M$ alors qu’Ottawa contribuera à hauteur de 5M$. La STM investira pour sa part 69,5M$.

Une démarche participative citoyenne doit être organisée sur le sujet au début 2019 pour déterminer si les priorités des citoyens de l’arrondissement ont bel et bien été appliquées dans le projet. Des études d’impact sur la circulation viendront aussi confirmer l’hypothèse de la Ville.

L’actuel centre de transport Bellechasse, qui se trouve à l’angle des rues Saint-Denis et Bellechasse, est devenu désuet. Il sera démoli à la suite de l’ouverture du nouveau.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *