Montréal

Partielles: faible participation au vote par anticipation

Partielles: faible participation au vote par anticipation
Photo: Archives Métro

Sans surprise, peu de Montréalais ont voté par anticipation, dimanche, en vue des élections partielles dans Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles (RDP-PAT) et Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension.

Quelque 2061 personnes, soit 2,55% des électeurs inscrits, ont exercé leur droit de vote dans le premier arrondissement pour l’élection d’un maire ou d’une mairesse. La situation est encore pire dans le second où un conseiller de Saint-Michel sera élu la semaine prochaine. À peine 394 votes ont été recueillis, ce qui ne représente qu’un maigre 1,81% des électeurs inscrits.

En dévoilant les résultats, Élections Montréal a rappelé que le 16 décembre prochain, tous les bureaux de vote seront ouverts de 10h à 20h. L’organisme espère voir les taux de participation bondir, malgré le temps froid annoncé.

Deux élections partielles se tiennent dans ces arrondissements, à la suite du départ en politique provinciale de Chantal Rouleau et de Frantz Benjamin, élus respectivement pour la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Pointe-aux-Trembles et pour le Parti libéral du Québec (PLQ) dans Viau.

Dans la course à la mairie de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles (RDP-PAT), Projet Montréal présente Caroline Bourgeois, une ancienne conseillère municipale de 2009 à 2013 et membre du comité exécutif. C’est Manuel Guedes, un ex-conseiller du district de La Pointe-aux-Prairies pour l’Équipe Denis Coderre, qui porte les couleurs d’Ensemble Montréal. Marius Minier se présente pour sa part comme candidat indépendant.

L’ex-directrice principale innovation et développement au YMCA du Québec, Nadine Raymond, est la candidate de Projet Montréal dans Saint-Michel, tandis que le bibliothécaire en formation et nouveau en politique, Josué Corvil, tente de se faire élire sous la bannière de l’opposition officielle. Reginald Pierre, un indépendant, est aussi sur la ligne de départ.

Plainte au DGEQ
Rappelons que l’opposition officielle à l’hôtel de ville de Montréal a déposé une plainte, la semaine dernière, auprès du Directeur général des élections du Québec (DGEQ) contre Projet Montréal, dans le cadre de l’élection partielle dans Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles.

«On pense qu’il y a des ressources de la Ville qui ont été utilisées pour ces annonces-là», a affirmé le chef de l’opposition, Lionel Perez, dans une mêlée de presse, en faisant référence à la réfection du boulevard Gouin dans RDP-PAT. La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a réfuté les accusation d’Ensemble Montréal en précisant que ce projet était inscrit dans le programme triennal d’immobilisations 2019-2021.

«La semaine passée à Rivière-des-Prairies, aujourd’hui à Saint-Michel, comme par hasard, il y a deux partielles», a ajouté plus tard le chef de l’opposition, lors du dévoilement, par la mairesse, d’un plan d’action pour l’accueil des nouveaux arrivants dans le quartier de Saint-Michel, mercredi dernier.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *