Actualités

Dominique Anglade place les aînés en priorité

Dominique Anglade place les aînés en priorité
Photo: (Photo: Gracieuseté - PME MTL Sud-Ouest)

Réélue le 1er octobre comme députée de Saint-Henri-Sainte-Anne, Dominique Anglade compte faire de la situation des aînés sa priorité en 2019. Elle poursuivra la tenue de ses cafés citoyens, des rencontres organisées avec les résidents de la circonscription afin de connaître leurs préoccupations, mais cette fois en visant spécifiquement les résidences pour personnes âgées.

«Ils sont très nombreux dans la circonscription et il y a des enjeux qui les touchent auxquels on ne répond pas suffisamment, concède-t-elle. Ils ne sont souvent pas présents aux cafés citoyens, car ils n’ont pas nécessairement la capacité de se déplacer pour y assister, c’est pourquoi je souhaite me déplacer jusqu’à eux afin de connaître leurs besoins.»

Bien qu’elle ne siège plus au sein du parti au pouvoir, le gouvernement libéral ayant été défait par la Coalition Avenir Québec (CAQ) aux dernières élections provinciales, Mme Anglade compte faire tout en son possible pour représenter au mieux ses électeurs à l’Assemblée nationale.

«Je jouerai mon rôle différemment, mais je continuerai à travailler pour les citoyens en faisant le pont entre eux et les ministres, explique l’ex vice-première ministre et ministre de l’Économie. Je serai toujours guidée par l’objectif de répondre à des problèmes concrets.»

Éducation
Parmi les problèmes qui touchent sa circonscription, Mme Anglade relate le manque d’école dans Griffintown. «Je continuerai à faire les suivis concernant la construction d’une nouvelle école dans ce quartier, mais également concernant l’agrandissement de l’école de la Petite-Bourgogne, soutient-elle. Quand on regarde les chiffres, les deux projets sont nécessaires.»

Une rencontre est d’ailleurs prévue en janvier avec la présidente de la Commission scolaire de Montréal (CSDM), Catherine Harel-Bourdon, afin que ces deux projets soient placés en tête de la liste des priorités.
L’éducation étant fondamentale pour la députée, elle compte également s’assurer de l’avancement de la réfection du gymnase de l’école Saint-Jean-de-Matha dans Ville-Émard.

«C’est un projet qui me tient particulièrement à cœur et on pousse continuellement pour que les travaux soient lancés le plus rapidement possible», ajoute Mme Anglade, qui avait fait l’annonce du projet en juin 2017.

Enjeux sociaux
Pour celle qui siège comme députée depuis 2015, l’économie sociale est le moteur de développement d’un quartier et Saint-Henri-Sainte-Anne en est le parfait exemple. Plusieurs nouveaux projets communautaires ont émané ces dernières années, notamment le Bâtiment 7, un lieu de partage et de rassemblement communautaire situé dans Pointe-Saint-Charles.

Après avoir octroyé près de 1 M$ pour la construction de la première phase, Mme Anglade compte faire pression auprès des caquistes afin que de nouvelles sommes soient investies dans ce projet citoyen. Le Collectif 7 à nous estime que 10 M$ sont nécessaires pour compléter le développement du site.

Du côté du logement social, la députée libérale est ouverte à écouter les recommandations des organismes œuvrant dans le domaine de l’habitation, notamment le Regroupement Information Logement (RIL) de Pointe-Saint-Charles et le POPIR – Comité logement, qui couvre les autres secteurs du Sud-Ouest.

«Je suis toujours à l’écoute, mais il faut aussi être réaliste dans ce qui est demandé», précise-t-elle.
Actuellement, les groupes communautaires évaluent que 4000 nouveaux logements sociaux sont nécessaires pour répondre aux besoins urgents des moins nanties.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *