Actualités

Les locataires peuvent refuser l’augmentation de loyer, rappelle un comité logement

Les locataires peuvent refuser l’augmentation de loyer, rappelle un comité logement
Photo by: Messager Lachine & Dorval – Archives

Les locataires peuvent refuser toute augmentation de loyer lors de leur renouvellement de bail. Il s’agit d’un des droits que veut faire connaître le Comité logement Lachine-LaSalle (CLLL).

Le propriétaire souhaitant majorer ses frais de loyer doit faire parvenir un avis entre trois et six mois avant la date de fin d’un bail d’un an et plus. Dans le cas d’un bail de 12 mois ou plus, du 1er juillet au 30 juillet, celui-ci doit faire parvenir un avis d’augmentation de loyer entre le 1er janvier et le 31 mars, au plus tard. Lorsque la période de location est moindre, l’avis doit être acheminé dans un délai d’un à deux mois avant la date de fin.

Les locataires disposent d’un mois après la réception de cet avis pour répondre. S’ils s’abstiennent, le propriétaire peut considérer que l’augmentation est automatiquement acceptée.

«Il est conseillé d’attendre que la Régie du logement fasse connaître les indices d’ajustement des loyers pour 2019 avant de répondre à un éventuel avis d’augmentation, explique Ambroise Auriole, responsable des services individuels de défense des droits des locataires du CLLL. Ces indices sont généralement dévoilés d’ici la fin janvier et permettront d’évaluer si l’augmentation demandée est juste ou non».

CLLL rendra publiques les données sur sa page Facebook.

Le formulaire de calcul d’augmentation de loyer est disponible à rdl.gouv.qc.ca

Pour plus d’infos

Comité logement Lachine-LaSalle: 514 544-4294

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *