Montréal

Les ruelles vertes seront préservées dans Rosemont–La Petite-Patrie

Les ruelles vertes seront préservées dans Rosemont–La Petite-Patrie
Photo: ArchivesNature-Action Québec dressera un portrait des ruelles vertes déjà présentes dans Rosemont.

Deux organismes reprendront les programmes des ruelles vertes et de L’Éco-quartier dans Rosemont–La Petite-Patrie, dont l’avenir était incertain après la fermeture de la Société de développement environnemental (SODER) en 2018.

Ce sont les entreprises d’économie sociale Nature-Action Québec et Y’a QuelQu’un l’aut’bord du mur (YQQ) qui s’occuperont respectivement de ces dossiers en 2019 et en 2020. Les contrats accordés s’élèvent à 505 000$ pour le premier organisme et à 303 000$ pour le second.

Les citoyens qui s’inquiètent de ce que deviendront les ruelles verdies et les projets écologiques dans l’arrondissement pourront être rassurés, puisque Nature-Action Québec possède 32 ans d’expérience en matière de protection de l’environnement. Son équipe gère l’Éco-quartier des arrondissements de Verdun et de Saint-Léonard et a aussi administré celui du Plateau-Mont-Royal.

Nature-Action Québec supervisera ainsi toutes les activités de verdissement et de biodiversité dans Rosemont–La Petite-Patrie, ce qui inclut les ruelles vertes, la campagne Faites comme chez vous et les Jardins de rue.

«Nous allons relancer les programmes et compléter le processus pour les demandes de ruelles vertes déposées en 2018. Nous avons aussi l’intention de dresser un portrait des ruelles vertes existantes pour voir comment nous pourrions les bonifier», affirme Esther Tremblay, chargée de projet pour Nature-Action Québec.

De plus, celle-ci indique que l’Arrondissement devrait bientôt donner à l’organisme les accès pour utiliser les plateformes créées par la SODER.

Pour sa part, YQQ n’est pas un nouveau venu dans Rosemont, puisqu’il y a déjà collaboré à l’effacement de graffitis. De plus l’organisme est responsable de l’Éco-quartier de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

L’entreprise de développement social s’occupera de la gestion des matières résiduelles, de la propreté et de l’écocivisme, de la mobilité durable, de la gestion patrouille bleue et verte ainsi que de la participation à la vie citoyenne et associative de l’arrondissement, selon Marion Bonhomme, coordonnatrice chez YQQ.

Précédemment mandataire de tous ces programmes, la SODER avait fait faillite en septembre 2018, après 22 années d’existence. L’arrondissement a annoncé en janvier que c’est le Laboratoire d’agriculture urbaine qui reprendrait le programme des jardins communautaires pour la prochaine année.