Montréal

Une nouvelle formule pour le Grand Prix dans la Petite-Italie

Une nouvelle formule pour le Grand Prix dans la Petite-Italie
Photo: Archives.Les passionnés de bolides pourront encore s'en donner à cœur joie lors de la prochaine édition du Grand Prix dans la Petite-Italie.

Moins de soldes et davantage d’activités culturelles, voilà ce à quoi ressemblera la prochaine édition du Grand Prix Petite-Italie, qui se tient en marge du week-end de la Formule 1 à Montréal, les 7, 8 et 9 juin.

La Société de développement commercial (SDC) de la Petite-Italie et du Marché Jean-Talon désire transformer l’événement qui rassemble près de 150 000 personnes chaque année pour le mettre «au goût du jour».

«On veut changer la formule de la fermeture de rue et s’éloigner des ventes de trottoir où les commerçants vendent du stock de l’année dernière pour aller plus vers des activités et de l’animation qui vont attirer les familles», souligne Cristina D’Arienzo, directrice générale de la SDC.

Ainsi, même si les propriétaires de boutiques pourront encore sortir leurs marchandises sur le boulevard Saint-Laurent, on tentera d’utiliser à meilleur escient le 1,2 kilomètre rendu piéton entre les rues Beaubien et Jean-Talon lors de ces trois jours de festivités.

Les amateurs d’automobiles classiques et de luxe n’ont pas à s’alarmer, les bolides ne seront pas remplacés par les spectacles et les jeux planifiés lors de l’événement qui a plus de dix ans d’existence. Les Ferrari et Lamborghini seront toujours de la partie, assure Mme D’Arienzo.

Une firme en événementiel se verra ainsi accorder un contrat pour rafraîchir le Grand Prix dans la Petite-Italie. On prévoit un budget de 75 000 $ pour l’édition 2019, incluant une cotisation spéciale de 17 5000 $ de la part de Rosemont – La Petite-Patrie à l’occasion de cette transformation.

L’objectif est de retenir les familles qui sont de plus en plus nombreuses à déambuler sur Saint-Laurent et ses rues transversales, ainsi qu’au Marché Jean-Talon. Même si les résidents du secteur se trouvent plutôt dans la tranche d’âge des 25 – 35 ans et que peu de ménages y comptent plus d’un enfant, selon Mme D’Arienzo, plusieurs familles viennent des quartiers voisins dans la Petite-Italie à l’occasion du Grand-Prix.

«C’est un de nos événements majeurs. Il est toujours aussi populaire et on voudrait pouvoir attirer à cette occasion une clientèle internationale en plus des familles», insiste la directrice générale de la SDC.

Un défilé pour le carnaval
Autre événement qui gagne en popularité, le Carnaval de la Petite-Italie aura lieu pour une troisième édition les 2 et 3 mars prochain.

Nouveauté cette année, un grand défilé partira du parc Dante le samedi à 13h00 et rassemblera une centaine d’artistes déguisés en personnages aux costumes colorés, comme dans les carnavals traditionnels italiens.

Ensuite, une pièce de théâtre, inspirée de la Commedia dell’arte se tiendra à 20h00 à l’Espace La Risée, au 1258, rue Bélanger. Le dimanche, un opéra-comique sera présenté à 16h00 à l’Église Notre-Dame-de-la-Défense.

Plus d’information sont disponibles sur http://www.carnavalpetiteitalie.com/

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *