Soutenez

Des milliers d’étudiants montréalais en grève pour le climat

Photo: Nam Y. Huh/Associated Press

Plus de 5 000 jeunes montréalais pourraient se joindre vendredi à la manifestation étudiante pour le climat, quitte à s’exposer à des heures de retenues dans certains cas.

Mercredi, selon la page Facebook de l’événement, environ 5 500 personnes avaient indiqué qu’elles comptaient se joindre à cette manifestation qui débutera à 13h au pied du mont Royal, En plus, des associations représentant près de 100 000 étudiants québécois ont signifié leur soutien à cette journée de grève au Québec.

«Cette manifestation étudiante mondiale se veut un appel tourné vers les décideurs, appel à l’urgence d’agir face à la crise climatique», indiquent les organisateurs regroupés au sein du collectif La planète s’invite à l’université.

Selon le site #FridaysForFuture, la même manifestation mondiale se tiendra dans 1325 villes ailleurs dans 98 pays. Le mouvement lancé par l’adolescente Greta Thunberg se tient chaque vendredi depuis le début de l’année, mais il prend de l’ampleur, au point où plusieurs politiciens canadiens provinciaux et fédéraux ont tenu à assurer aux manifestants qu’ils ne restaient pas les bras croisés.

Après la ministre canadienne de l’Environnement, Catherine McKenna, qui a manifesté son soutien aux jeunes, c’est le ministre québécois de l’Environnement Benoit Charrette qui a commenté le sujet mercredi. En conférence de presse, il a déclaré qu’il était «intéressant de voir la jeunesse se mobiliser pour la préservation de l’environnement». «On s’est promis une rencontre avec les organisateurs, a-t-il dit. […] Le canal de communication est bien ouvert, avec de beaux échanges».

Pour le militant écologiste de Greenpeace Canada, Patrick Bonin, les sorties médiatiques des deux ministres sentent «l’hypocrisie». Sur sa page Facebook, il a souligné que «ni le provincial, ni le fédéral n’a de plan qui permettrait d’espérer qu’ils respectent leur cible de réduction des gaz à effet de serre pour 2030».

Il a en outre mentionné que «le gouvernement Trudeau est favorable à des projets de pipelines et à l’expansion de la production de pétrole et de gaz alors que celui de M. Legault est favorable au projet de gazoduc et d’exportation du gaz de l’Ouest en passant par le Québec (sans parler du 3e lien et des projets d’autoroutes…)».

Rappelons aussi que l’organisme ENvironnement JEUnesse veut poursuivre le gouvernement canadien pour le forcer à respecter ses engagements climatiques.

Si la Commission scolaire de Montréal (CSDM) convient que «la manifestation du 15 mars est un évènement spécial», elle refuse de permettre aux élèves de manifester les prochains vendredis, a rapporté le quotidien Le Devoir, qui évoque le cas d’institutions d’enseignement ayant puni des élèves grévistes ou ayant menacé de le faire.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.