Montréal
20:52 27 mars 2019 | mise à jour le: 27 mars 2019 à 21:36 Temps de lecture: 3 minutes

Montréal lance ses consultations prébudgétaires, une première

Montréal lance ses consultations prébudgétaires, une première
Photo: Josie Desmarais/Métro

La Ville de Montréal a lancé mercredi soir une consultation prébudgétaire en vue de son exercice financier de 2020. Le processus, qui s’échelonnera sur cinq phases jusqu’en juin, est une première.

«Tout n’est pas canné. Comment on devrait procéder, sur quels types de projets, par quelle gouvernance; on est ouverts», a lancé le président du comité exécutif, Benoît Dorais, lors d’une première séance d’information.

D’après lui, la consultation prébudgétaire pourrait contribuer à rapprocher les citoyens «des décisions qui influencent leur quotidien». Les sujets de discussion varient: l’éventualité d’un budget participatif, comme l’a déjà imaginé l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, l’écofiscalité, la taxation et la gestion de l’eau notamment.

«On demande aux gens par exemple: êtes-vous d’accord avec la tarification sur l’eau. Si oui, est-ce qu’on fait un traitement différencié, comme le compte de taxes, où on a le résidentiel et le non-résidentiel?», a illustré le maire du Sud-Ouest.

D’ici le 17 avril, les citoyens intéressés à participer peuvent présenter une opinion verbale ou un mémoire à la Commission sur les finances et l’administration.

Une fois les différents points de vue entendus – cinq séances sont à l’horaire jusqu’au début mai – la commission réunira ses membres afin d’émettre des recommandations au comité exécutif. Celles-ci seront adoptées au cours d’une assemblée publique le 4 juin prochain et un rapport final sera remis au conseil municipal deux semaines plus tard.

M. Dorais a avoué mercredi soir qu’il faut envisager de nouvelles solutions pour gérer le financement des ressources humaines. «Ça coûte cher, ce sont 40% des ressources de la Ville, a-t-il convenu. Sur les revenus aussi, il y a des limites à aller chercher de l’argent. Comment on devrait balancer et implanter des stratégies durables de diminution de l’écart? C’est aussi une question qu’on se pose.»

Ce premier exercice de consultation prébudgétaire est une opération que la Ville compte «répéter annuellement», lit-on dans une présentation du Service des finances, afin de sensibiliser l’administration «aux préférences des Montréalais».

L’administration Plante dit avoir pour principal objectif d’exprimer «de manière transparente les enjeux auxquels [elle] sera confrontée en 2020» et pendant les années qui suivront.

Un budget participatif à la Ville de Montréal «impliquerait l’allocation d’un budget réservé et inscrit» au Programme triennal d’immobilisations (PTI) pour la concrétisation de projets créés avec des fonds publics.

Articles similaires