Montréal

Marcher pour une bonne cause

Marcher pour une bonne cause
Photo: GracieusetéLes Montréalais se donnent rendez-vous le dimanche 26 mai à 10 heures au parc Sir Georges-Étienne-Cartier, sur la rue Notre-Dame-Ouest, dans Saint-Henri.

Si un de vos parents est atteint de l’Alzheimer, il existe de fortes probabilités que vous héritez de l’un des gènes de cette maladie qui touche actuellement 33 000 Montréalais.

Comment éviter de faire partie des statistiques qui prévoient que 937 000 Canadiens seront atteints de troubles neurocognitifs d’ici 2031? «Il a été prouvé scientifiquement qu’une saine alimentation de type méditerranéenne, riche en fruits et légumes frais ou de type asiatique incluant poissons et riz, fait partie des facteurs de risque», explique le spécialiste Jude Poirier.

Après 50 ans, il faut vérifier le taux de notre hypertension, cholestérol et diabète qui ont aussi une influence sur le développement de la maladie. «En gros, il faut éviter le sel, le sucre et le gras», illustre-t-il.

À cela, on ajoute à notre horaire une marche de 20 à 30 minutes, deux à trois par semaine. «Cette habitude a un impact cognitif incroyable», ajoute-t-il en précisant que peu de cas d’Alzheimer ont été répertoriés dans les régions de l’Italie, Grèce ou Japon, là, où des gens, d’âge centenaire, marchent régulièrement.

Art-thérapie

Depuis deux ans, Marie-Soleil Blanchet donne des ateliers d’art-thérapie à la Société d’Alzheimer de Montréal. Elle accueille des gens atteints de la maladie, en phase précoce ou modérée qui s’adonnent à la peinture, au dessin, au collage. « En contact avec l’art, on redécouvre son potentiel » dit la thérapeute.

En réalisant une œuvre ou en pratiquant le théâtre ou la musique, tous vivent l’instant présent. «Quand on vit des deuils au quotidien, ce n’est pas facile. L’art permet d’être dans l’action et de vivre le moment présent», ajoute Marie-Soleil.

Marche

Entretemps, il est possible de soutenir la cause en prenant part à une marche, ce dimanche 26 mai à Montréal. Le départ a lieu à 10 h au parc Sir George-Étienne-Cartier, sur la rue Notre-Dame

L’objectif de l’événement est de recueillir 150 000 $. Cet argent servira à l’organisation d’activités dont des ateliers d’art thérapie.

En chiffres: 120 000

Au Québec, on compte 120 000 personnes touchées par l’Alzheimer en 2019. Ce nombre triplera d’ici 2050 alors que le phénomène touchera plus de 300 000 individus dont une majorité de femmes.

Plus de femmes

Chez les 85 ans et plus, 40 % des cas d’Alzheimer sont des femmes.