Montréal

Sit-In pour des logements sociaux

Sit-In pour des logements sociaux
Photo: Photo: Voix Pop-Annie BourqueDes citoyens ont pris d’assaut la mairie de l’arrondissement, lundi soir, afin qu’un projet de logements sociaux soit construit sur le terrain de la Canada Malting.

Une vingtaine de résidents de l’arrondissement Sud-Ouest ont improvisé un sit-in  en pleine séance du conseil municipal, provoquant son ajournement. Ils demandent à ce que le terrain de l’ancienne usine de la Canada Malting, dans le quartier Saint-Henri, soit mis en réserve.

 

Cette résidente a lu une longue proposition de résolution afin que le site de la Malting soit mis en réserve pour des logements sociaux.

Vers 18h30, lundi, ils étaient plus d’une cinquantaine qui ont pris part à une marche les conduisant à la mairie de la rue Bel-Air. «Le maire de l’arrondissement, Benoit Dorais, a signé un engagement en 2017 au nom de l’administration Plante pour travailler sur un montage financier afin de réaliser un projet de logements 100 % sociaux et communautaires sur le site», a lu une résidente en ouverture de séance.

Une salle bondée de citoyens, lundi soir.

En l’absence du maire Benoit Dorais, en voyage en Europe, le conseiller municipal Alain Vaillancourt a refusé de s’engager à adopter cette résolution. «On ne peut rien faire tant qu’il n’y a pas de projet viable», a-t-il dit, en soutenant vouloir collaborer avec les citoyens.

Spontanément, une vingtaine de personnes se sont assises par terre en scandant: «Valérie, ça suffit. On veut plus de projets sensés sans être gentrifiés. Des condos, y en a trop!»

Une mère de famille a évoqué son drame de vivre séparé de sa fille en raison d’une pénurie de logements. Dans la salle, plusieurs essuyaient une larme.  D’autres ont raconté devoir débourser plus 80 % de leurs revenus pour se loger.

Les conseillers ont écouté attentivement les doléances des manifestants. La séance s’est terminée vers 22h15. Les membres du collectif À nous la Malting ont accepté de rencontrer le responsable de l’habitation à la Ville, Robert Beaudry.

Des citoyens ont exprimé leurs revendications pour des logements sociaux.