Montréal

29 M$ pour réaménager l’avenue Pierre-de-Coubertin

29 M$ pour réaménager l’avenue Pierre-de-Coubertin
Photo: Archives MétroEn plus des travaux d’égout et de conduites d’eau devant être réalisés, Montréal profitera du chantier pour refaire l’éclairage, la chaussée et les feux de circulation de l’avenue Pierre-de-Coubertin

Montréal injecte quelque 29 M$ pour effectuer des travaux de réaménagement sur l’avenue Pierre-de-Coubertin, entre les rues Viau et Du Quesne, dans l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

«Ces investissements viennent atténuer le problème de dégradation des infrastructures routières et améliorer l’état global des chaussées par l’application de meilleures techniques d’intervention […]. Le fait de ne pas procéder aux travaux dans un délai relativement rapproché implique une détérioration accrue des infrastructures existantes des conduites d’égout», lit-on dans des documents municipaux rendus publics mercredi.

D’après la Ville de Montréal, les analyses hydrauliques sur cette artère ont effectivement démontré que «pour assurer la flexibilité du réseau d’aqueduc […], il est absolument nécessaire d’y construire une nouvelle conduite d’eau de 900m».

Une première étape de construction de la conduite a déjà été réalisée en octobre 2015 entre l’avenue Bourbonnière et la rue Viau. Les travaux avaient pris fin en décembre 2016. La seconde phase du chantier annoncée aujourd’hui, qui commencera dès août prochain, reliera quant à elle la conduite jusqu’à la rue Du Quesne. Cette fois, la Ville fixe la conclusion des travaux à «la fin de l’année 2021». Des pénalités pouvant aller jusqu’à 1000$ par jour de retard pourraient d’ailleurs s’appliquer au contracteur.

En plus des travaux d’égout et de conduites d’eau devant être réalisés, Montréal profitera du chantier pour refaire l’éclairage, la chaussée et les feux de circulation de l’avenue Pierre-de-Coubertin «sur une distance d’environ 1450 mètres». La configuration des trottoirs sera aussi revue par le fait même, promet l’administration Plante.

«La Ville atteint un double objectif: en plus d’assurer et de sécuriser l’alimentation en eau potable du sud et du sud-est de l’île, [on] a saisi l’occasion pour repenser l’aménagement du secteur», a indiqué le responsable des infrastructures routières, Sylvain Ouellet, dans une déclaration écrite.

«On veut savoir l’état de nos actifs à Montréal. C’est essentiel pour une saine gestion, d’être capables de planifier également les investissements.» -Sylvain Ouellet, responsable des infrastructures routières

L’élu du district de François-Perrault ajoute que «l’avenue sera adaptée à la réalité d’aujourd’hui, sécuritaire et beaucoup plus agréable et conviviale».

Même son de cloche pour le maire de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Pierre Lessard-Blais, qui dit vouloir profiter des travaux «pour réaménager les rues locales et créer un parcours sécuritaire pour les écoliers, qu’ils soient à pied ou à vélo».

«En plus de couper la circulation de transit, nous allons élargir le trottoir des deux côtés de la rue et aménager un jardin de rue en bordure du parc», s’est-il réjoui, ajoutant que la réunification de l’école Notre-Dame-des-Victoires, du parc Thibodeau et du parc Olivier-Guimond permettra de «consolider un axe déjà considéré comme un corridor scolaire».

C’est la firme Eurovia Québec Grands projets qui a obtenu le lucratif contrat de 29 M$, mercredi.