Le Plateau-Mont-Royal

Élections partielles: Luc Rabouin élu nouveau maire du Plateau-Mont-Royal

Élections partielles: Luc Rabouin élu nouveau maire du Plateau-Mont-Royal
Photo: Josie Desmarais/MétroLuc Rabouin, nouveau maire du Plateau-Mont-Royal

Après la démission de Luc Ferrandez en mai dernier, c’est maintenant Luc Rabouin qui sera le maire du Plateau-Mont-Royal. Le candidat de Projet Montréal a récolté plus de 67% des votes.

Plus de 24% des électeurs de l’arrondissement se sont présentés aux urnes dimanche. Un résultat qualifié de très élevé pour une partielle selon l’équipe de Projet Montréal.

Aux dernières élections partielles municipales, en décembre 2018, le taux de participation était de 13,71% de la population dans Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles. Idem pour Saint-Michel, où à peine 11% de la population avait voté.

Projet Montréal a tenu un rassemblement public dans un bar du Plateau pour annoncer les résultats des élections partielles.

Ensemble Montréal semblait prévoir la défaite. Le parti a tenu un rassemblement privé dans le quartier. Le candidat d’Ensemble Montréal, Jean-Pierre Szaras a récolté 17,33% des votes alors que Marc-Antoine Desjardins du Vrai Changement en a récolté 15,65%,

«Il ne faut pas oublier qu’on fait une élection partielle dans un château fort de Projet Montréal», a déclaré Valérie Plante lors du rassemblement. Elle en a profité pour faire valoir les idées audacieuses portées par son candidat. «Pour avoir envie de chausser les chaussures de Luc Ferrandez, woh», a-t-elle sommé devant une salle remplie d’élus.

La mairesse a aussi été critique envers l’opposition qui selon elle a mené une campagne de négativité. «Nous quand on parle c’est positif, on a laissé le négatif à l’opposition», a-t-elle soutenu.

Le candidat de l’opposition officielle, Jean-Pierre Szaras, a en effet félicité le nouveau maire en lui offrant des critiques. «Pour le bien des citoyens de l’arrondissement, je souhaite que le nouveau maire soit véritablement rassembleur et moins dogmatique», a-t-il déclaré par communiqué.

Le 14 mai dernier, le maire Luc Ferrandez avait annoncé son départ de la vie politique après 10 ans à la mairie du Plateau-Mont-Royal. Il avait justifié sa décision par le manque d’efforts de l’administration Plante pour la protection de l’environnement.

Lors de son discours, le nouveau maire du «21e arrondissement» – une référence au grand nombre de Français qui y habitent – a dit qu’il souhaitait s’attaquer à l’urgence climatique. «Je me suis lancé en politique pour garder le cap et assurer la transition écologique», a confié Luc Rabouin.

«J’ai décidé de me lancer pour la même raison que Luc Ferrandez a décidé de quitter. Lui, il pense que c’est pas assez, moi je pense que c’est l’occasion à ne pas manquer et qu’il faut être dedans pour influencer les choses», a-t-il déclaré à Métro. 

L’entrepreneur social souhaite aussi travailler pour développer le logement social dans l’arrondissement. «On veut que le Plateau, ça soit pour tout le monde, pas juste pour ceux qui sont capables de se payer le prix du marché actuel», fait-il valoir. Luc Rabouin veut aussi mettre en oeuvre son expertise en développement économique pour aider les petites entreprises locales et les associations de commerçants.

Jouant sur le jeu de mots, il a aussi ajouté qu’il s’assura d’être un bon maire et père de famille.