Montréal

Des travaux d’urgence nécessaires sur la principale conduite d’eau potable de Montréal

Des travaux d’urgence nécessaires sur la principale conduite d’eau potable de Montréal
Photo: François Lemieux/TC MediaLes élus seront appelés à adopter l'octroi d'un premier contrat de plus de 7,5 M$ pour construire une conduite temporaire sous la rue Sainte-Antoine, entre la rue Guy et l'avenue Atwater.

La Ville de Montréal doit réaliser des travaux d’urgence sur la principale conduite d’eau potable de la métropole. Une situation qui affectera la circulation au centre-ville au cours des prochains mois.

«Il est question d’eau potable. Donc, il faut absolument agir de façon responsable. Dès demain, nous allons pouvoir commencer les travaux d’urgence», a déclaré mercredi la mairesse de Montréal, Valérie Plante. 

La Ville a réalisé des travaux d’inspection sur une conduite d’eau potable jugée prioritaire située le long de l’autoroute Ville-Marie. Ces analyses ont conclu que 40% de cette conduite de 2,1 mètres de diamètre est dans un état de dégradation avancée.

Pour éviter que cette conduite construite au début des années 1970 ne brise et n’inonde «un secteur de la Petite-Bourgogne» ainsi que l’autoroute Ville-Marie, celle-ci a été fermée de façon préventive à la mi-juillet. La Ville a ensuite décidé la semaine dernière de la rendre officiellement hors service.

«En fait, cette conduite, quand elle a un problème, ce n’est pas juste une fuite, c’est une explosion. Et là, il peut y avoir des déversements majeurs d’eau», a expliqué le responsable des services de l’eau au comité exécutif, Sylvain Ouellet. Ce dernier a donné un point de presse mercredi après-midi aux côtés de la mairesse de Montréal.

La Ville craint maintenant que cette fermeture ne crée trop de pression sur les conduites restantes qui alimentent le réservoir McTavish. Si une de ces conduites brise, cela pourrait créer une «pénurie d’eau» et «l’absence de protection incendie» sur un territoire où demeurent environ 1,2 million de personnes.

Deux contrats

Afin d’éviter une telle situation, une séance du conseil municipal extraordinaire a eu lieu mercredi après-midi. Les élus ont adopté l’octroi d’un premier contrat de plus de 7,5 M$ pour construire une conduite temporaire sous la rue Saint-Antoine, entre l’avenue Atwater et la rue Guy.

«Cette conduite permettra d’ajouter un lien supplémentaire vers le réservoir McTavish pendant les travaux de remplacement et réhabilitation de la conduite de 2100 mm», indiquent des documents décisionnels. Cette conduite temporaire doit être complétée d’ici la fin décembre.

Un autre contrat sera aussi octroyé en décembre. Celui consistera au remplacement de la conduite endommagée située sur le bord de l’autoroute Ville-Marie.

«Le fait de ne pas octroyer ce contrat ou d’en retarder sa réalisation aurait un impat majeur sur la desserte en eau potable», mentionnent des documents de la Ville

Ces travaux affecteront notamment les déplacements sur la route Saint-Antoine de même que sur l’autoroute 720 Ouest.

«On ne peut pour aucune raison mettre à risque 1,2 million de Montréalais, le centre-ville et la majorité des hôpitaux. Peu importe l’impact sur la congestion, il faut faire ces travaux-là en mode urgence», a souligné M. Ouellet.

La nouvelle conduite d’eau devrait entrer en service en juin 2020.

Selon les estimations de la Ville, la facture pour l’ensemble de ces travaux devrait s’élever à 25 M$.