Montréal

Valérie Plante rend hommage à un conducteur montréalais qui a sauvé la vie de piétons

Valérie Plante rend hommage à un conducteur montréalais qui a sauvé la vie de piétons
Photo: Josie Desmarais | MétroLe citoyen Erick Marciano en compagnie de la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a rendu hommage lundi au conducteur Erick Marciano, qui a bloqué le passage à un fuyard la semaine dernière pour sauver la vie de piétons.

«Il a fait preuve d’un héroïsme remarquable», a déclaré lundi Mme Plante lors d’un bref point de presse à l’hôtel de ville. L’entrepreneur montréalais de 48 ans a ensuite procédé à la signature protocolaire du Livre d’or sous les flashs des caméras.

«C’est incroyable. C’est vraiment un honneur», a réagi M. Marciano, entouré de ses deux enfants, de sa femme et de ses parents.

La signature du Livre d’or est un hommage réservé aux personnes qui ont commis des gestes exceptionnels. La dernière personne à l’avoir signé à Montréal est la militante suédoise Greta Thunberg, le 27 septembre dernier.

«La Ville de Montréal tient à remercier M. Marciano pour son courage exceptionnel. Poser un acte audacieux au péril de sa sécurité pour protéger la vie de piétons, cela est manifestement un acte de bravoure des plus honorables.» -Valérie Plante, mairesse de Montréal

Un geste héroïque

Le 12 novembre, vers 12:30, un M. Marciano a projeté son véhicule contre celui d’un automobiliste qui fuyait la police. Il a pris cette décision risquée dans le but de protéger des piétons qui traversaient le boulevard René-Lévesque à l’intersection avec la rue Saint-Denis, au centre-ville de Montréal. Le fuyard, un jeune homme de 19 ans, roulait à haute vitesse vers ceux-ci au volant de sa voiture blanche.

«Il aurait pu entrer en collision avec ces gens […] Je pensais à tout ce qui arrive en Europe avec ces conducteurs fous qui foncent dans des endroits achalandés et je me suis dit qu’il ne fallait pas que ça arrive dans notre belle ville», a raconté M. Marciano.

M. Marciano, qui est sorti indemne de cet événement, n’a pas craint une seconde pour sa sécurité lors de cet événement.

«Il y avait tellement de gens autour que ma sécurité n’était pas aussi importante que la sécurité de tous ces gens», a déclaré le père de famille. 

Le fuyard a pour sa part été transporté à l’hôpital après la collision, inconscient. Il a ensuite comparu la semaine dernière au palais de justice de Montréal pour faire face à sept chefs d’accusation, notamment pour vol de véhicule, voies de fait armées, conduite dangereuse et conduite avec les facultés affaiblies.

La semaine dernière, tant la mairesse de Montréal que le chef de l’opposition officielle, Lionel Perez, ont souligné la bravoure d’Erick Marciano sur les réseaux sociaux.