Montréal
13:15 31 janvier 2020 | mise à jour le: 31 janvier 2020 à 14:19 temps de lecture: 3 minutes

Montréal hébergera la plus grande équipe de pirates informatiques du pays

Montréal hébergera la plus grande équipe de pirates informatiques du pays
Photo: Josie Desmarais/MétroMathieu Grignon, de GoSecure, Luc Rabouin, maire de l'arrondissement Le Plateau-Mont-Royal, Stéphane Paquet, PDG de Montréal International et Hubert Bolduc, président d’Investissement Québec.

Desjardins, Revenu Québec, la banque Laurentienne ou encore des producteurs de lait: tous ont été touchés par des failles de sécurité importantes lors des derniers mois. Pour contrer ce problème, l’entreprise GoSecure a décidé d’installer son siège social à Montréal. Elle y formera la plus grande équipe de pirates informatiques éthiques du Canada.

Sur les trois prochaines années, 70 pirates informatiques et experts s’ajouteront aux équipes pré-existantes de GoSecure.

Les pirates «travailleront sans relâche pour aider les entreprises à contrer la multiplication des menaces informatiques», explique le communiqué de l’entreprise.

La sécurité est «un domaine qui évolue de jour en jour», rappelle Mathieu Grignon, directeur général des opérations canadiennes à GoSecure. Cette nouvelle équipe aura comme mission de «rester à la fine pointe de la technologie» pour empêcher de futures brèches.

Pour les entreprises aujourd’hui, les failles de sécurité ne sont plus une question de «si», mais une question de «quand». – Mathieu Grignon, directeur général des opérations canadiennes à GoSecure

Un enjeu primordial

«La cybersécurité est un enjeu qui touche tous les secteurs. Nous le voyons au quotidien», a rappelé Stéphane Paquet, président et directeur général de Montréal International lors d’une mêlée de presse. Son organisme a accompagné, en collaboration avec Investissement Québec, l’entreprise GoSecure dans sa récente expansion montréalaise.

À la vue des récentes failles, l’industrie voit en effet qu’il «y a des besoins immédiats» en terme de sécurité, ajoute Hubert Bolduc, président d’Investissement Québec.

Un domaine qui a d’ailleurs, selon lui, «encore plus de potentiel que l’intelligence artificielle.»

Montréal, place de choix

Selon Stéphane Paquet, Montréal propose une expertise certaine dans ce domaine. Les universités de la ville proposent en effet des programmes dédiés à ces nouveaux enjeux technologiques. Des programmes qui permettent aux entreprises de disposer d’un «bassin de talents hautement qualifiés.»

Un hub de talents qui fait de la ville une place de choix pour les entreprises technologiques. Le président et directeur général de Montréal International rappelle qu’en 2019, 60 nouvelles entreprises ont choisi de s’installer ici. Elles ont généré des investissements non-négligeables et la Ville de Montréal espère bien qu’ils fructifient.

«C’est un créneau très prometteur que nous devons davantage cibler», affirme Luc Rabouin, responsable du développement économique et commercial au comité exécutif de la Ville de Montréal. C’est un sujet pris «très au sérieux» par la Ville, ajoute-t-il lors du point presse.

«Un accompagnement est nécessaire pour permettre à plus de filiales et d’entreprises de s’installer ici», ajoute M. Bolduc. «Nous devons continuer d’attirer de nouveaux talents pour multiplier ce genre d’annonces», conclut-il.

À Montréal seulement, la cybersécurité représente déjà plus de 17 000 travailleurs et spécialistes.

Articles similaires