Montréal
16:30 12 février 2020 | mise à jour le: 12 février 2020 à 16:30

Montréal met les bouchées doubles pour attirer plus de startups

Montréal met les bouchées doubles pour attirer plus de startups
Photo: Zacharie Goudreault/ MétroLa mairesse de Montréal, Valérie Plante, accompagnée du responsable du développement économique et commercial à la Ville, Luc Rabouin (à sa gauche) et de membres de l'organisme Bonjour Startup Montréal

La Ville de Montréal augmente le financement d’un organisme qui aide les startups montréalaises afin que la métropole devienne plus attrayante pour les jeunes pousses et les investisseurs.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a annoncé mercredi une bonification de 860 000$ du financement de l’organisme Bonjour Startup Montréal, qui aide depuis l’an dernier les entreprises en démarrage de la métropole à tailler leur place ici et ailleurs. En tenant compte d’une première subvention de 400 000$ offerte en 2019, le montant total de l’aide accordée par la Ville à l’organisme jusqu’à maintenant atteint ainsi 1,26 M$.

«C’est un gage de confiance qui montre que Montréal appuie cette initiative […] Ça envoie un signal à tous les bailleurs de fonds potentiels», s’est réjouie à Métro la co-fondatrice de l’organisme, Liette Lamonde. Cette dernière a pris part à la conférence de Mme Plante, qui a eu lieu mercredi après-midi à la Place Bonaventure, où l’événement Expo Entrepreneurs Montréal est en cours jusqu’à jeudi. 

Attirer les investisseurs

Cette aide financière permettra notamment à Bonjour Startup Montréal de créer un répertoire numérique des différentes startups montréalaises afin de rendre celles-ci plus visibles pour des potentiels investisseurs.

«La collaboration avec les grandes entreprises est essentielle. On a du pain sur la planche à cet égard. Il faut sensibiliser les grands dirigeants d’entreprises à collaborer avec les startups pour qu’ils les aident à gravir les échelons», a évoqué à Métro le cofondateur de Bonjour Startup Montréal, Patrick Gagné.

L’organisme utilisera en outre cette somme pour effectuer une vigie des initiatives prises ailleurs dans le monde, ce qui aidera les entreprises en démarrage à Montréal. Mme Plante siègera désormais au comité aviseur de l’organisme.

«On trouve qu’il y a encore une participation trop faible des grandes entreprises [auprès des startups]. On veut la renforcer.» -Valérie Plante, mairesse de Montréal

Classement

Dans les dernières années, Montréal est devenue une ville de plus en plus attrayante pour les entreprises en démarrage. Le rapport 2019 de Startup Genome, qui porte sur l’écosystème mondial des startups, classe d’ailleurs Montréal parmi les villes à surveiller en Amérique du Nord, aux côtés de Boston, New York et la Silicon Valley, entre autres.

La métropole québécoise, qui est le 3e meilleur écosystème pour les startups spécialisées en aéronautique, chute toutefois au 33e rang au classement général. Elle se retrouve ainsi derrière Toronto, qui occupe 13e échelon, et Vancouver, qui occupe la 24e place.

«Qu’il y ait moins de capital de risque à Montréal qu’à Toronto, c’est normal. Mais qu’il y en ait moins qu’à Vancouver, ça nous préoccupe», a admis à Métro le responsable du développement économique et commercial à la Ville, Luc Rabouin.

Locaux abordables

Afin d’améliorer le positionnement de la métropole à l’échelle internationale, la Ville entend créer d’ici 2021 un programme d’aide financière dédié aux startups. Elle entend aussi élaborer une stratégie visant à conserver des locaux abordables pour les entreprises en démarrage.

«Si on veut garder nos petites entreprises au centre-ville, on doit se donner des façons de faire, des programmes, pour s’assurer qu’il reste des locaux commerciaux à des coûts abordables pour les petites entreprises», a indiqué M. Rabouin. 

«On s’y attaque de front», a d’ailleurs assuré Mme Plante. Cette dernière s’est d’ailleurs dite confiante que la Ville, qui a tenu une consultation publique sur les locaux commerciaux vacants dans les derniers mois, réussira à trouver une solution à cet enjeu. 

Selon une compilation de Bonjour Startup Montréal, la métropole comptait l’an dernier 1300 entreprises en démarrage. Parmi celles-ci, 68% emploient entre une et neuf personnes.

 

Articles similaires