Montréal

Des équipes municipales sensibiliseront à l’isolement volontaire à l’aéroport Montréal-Trudeau

L'aéroport Montréal-Trudeau
L'aéroport Montréal-Trudeau Photo: Pablo Ortiz/Métro

Montréal enverra bel et bien une équipe spéciale à l’aéroport Montréal-Trudeau afin de rediriger ceux qui reviennent de voyage vers un processus d’isolement volontaire. Il s’agira en quelque sorte d’une «deuxième douane», selon la directrice régionale de la santé publique, Mylène Drouin.

Elle en a fait l’annonce lundi, à Montréal, en compagnie de la mairesse Valérie Plante.

Une cinquantaine de personnes – des employés de la santé publique et des agents du Service de police de la Ville de Montréal, entre autres – alterneront donc au sortir de l’aéroport pour sensibiliser les voyageurs.

Une manière d’attraper «ceux qui sont tombés à travers les mailles», selon la Dre Drouin.

«Chaque fois qu’un voyageur ne s’isole pas, c’est une brèche qui se fait pour que le virus se propage dans nos communautés.» – Dre Mylène Drouin

Les équipes dépêchées à Montréal-Trudeau distribueront des tableaux aux passagers afin qu’ils fassent eux-mêmes un suivi de leurs symptômes pendant leur quarantaine de quatorze jours. Les agents de la santé publique n’auront toutefois pas de pouvoir coercitif.

«Actuellement, il n’y en a pas. Les mesures annoncées ne sont pas toutes des ordonnances. Mais si il y avait ordonnance d’isolement, il pourrait y avoir des amendes», a convenu Dre Drouin.

Celle-ci évoque d’ailleurs que les autorités sanitaires montréalaises pourraient mettre en place des «ressources psychosociales» dans un avenir rapproché.

Inefficacité aux douanes

Selon la mairesse de Montréal, Valérie Plante, cette mesure d’exception était nécessaire étant donné l’allure des mesures fédérales avant aujourd’hui.

«J’aurais aimé une approche différente dans le passé», a-t-elle convenu en ce qui a trait aux tests menés dans les douanes aéroportuaires.

Mme Plante s’est entretenu dimanche soir avec le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau. «J’ai senti une forte volonté de la part du gouvernement fédéral de resserrer les contrôles», a ajouté Mme Plante.

Ottawa s’apprête vraisemblablement à fermer toutes les entrées aériennes du pays sauf quatre, selon le quotidien La Presse. L’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau resterait actif. Le premier ministre Justin Trudeau doit faire une annonce à la nation, à 13h.

«Probablement qu’il va y avoir un plus grand afflux, a affirmé Mylène Drouin, lundi matin. Si on a besoin de plus de personnel, on va aller en chercher plus.»

Un premier cas guéri

En date de lundi, on comptait 41 cas de COVID-19 confirmés au Québec. Douze d’entre eux sont Montréalais. «On s’attend à une hausse des cas, qui va coïncider avec l’impact de la relâche scolaire», a convenu Mylène Drouin, lundi.

Le premier cas de COVID-19 au Québec a depuis été guéri, a-t-elle confirmé. Deux personnes atteintes à Montréal se situent actuellement aux soins intensifs.

Articles récents du même sujet