Montréal
15:54 14 avril 2020 | mise à jour le: 17 avril 2020 à 20:44 temps de lecture: 3 minutes

Décès et éclosion de coronavirus dans un CHSLD de Saint-Laurent

Décès et éclosion de coronavirus dans un CHSLD de Saint-Laurent
Photo: Capture d'écran

Les principaux foyers de la COVID-19 sont dans les résidences pour aînés et Saint-Laurent n’est pas épargné. C’est notamment le cas du CHSLD privé conventionné Les Cèdres, où huit résidents ont succombé à la maladie.

Ces décès sont survenus entre le 29 mars et 13 avril. «Je ne trouve pas les mots honnêtement pour décrire [la situation]. On n’a jamais été préparé pour ça», dit la directrice générale de l’établissement Fadia El Khoury.

On compte désormais 18 résidents sur un total 32 atteint du coronavirus. Aussi, 11 employés sur 60 ont été déclarés positifs.

«Nous ne sommes pas dans les ruptures de services», assure Mme El Khoury. Ce n’est pas facile. Nous faisons tous des 12, 14, 16 heures [de travail].»

À l’échelle québécoise, 1 250 employés manquent à l’appel dans le réseau des CHSLD. «On manque de personnel médical», a indiqué le premier ministre François Legault en point de presse mardi.

En vertu d’un décret ministériel voté vendredi, les enseignants du réseau collégial, notamment, pourraient aussi être appelés en renfort dans les prochains jours.

«C’est une situation hyper préoccupante. Il faut que toutes les ressources inimaginables soient déployées.» – Christine St-Pierre, députée de l’Acadie

Propagation

La directrice générale du CHSLD explique cette éclosion par la configuration de son établissement.

«Est-ce qu’on peut empêcher d’une façon très drastique la circulation des résidents? [Les CHSLD] sont des milieux de vie très ouverts, dit Mme El Khoury. Un résident vit dans sa chambre. S’il est positif ou non, il va rester dans sa chambre, on ne peut pas le déplacer de deux ou trois étages comme à l’hôpital.»

Les zones considérées comme chaudes, où sont placés les patients atteints, et froides sont séparées actuellement par une barrière physique pour limiter tout contact.

Les employés doivent par ailleurs porter des uniformes de protection, peu importe le nombre de personnes infectées dans les ailes.

Des entrées et sorties uniques ont également été désignées.

Les équipes du CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal ont fait l’inspection de la résidence Les Cèdres dimanche. À l’instar des autres établissements de la province, elles ont fait de même pour l’ensemble des de son territoire qui couvre cinq arrondissements, dont Saint-Laurent, Ahuntsic-Cartierville et Montréal-Nord.

En fin de journée mardi, le CIUSSS a indiqué par courriel apporter son soutien au CHSLD du boulevard de la Côte-Vertu en fournissant des équipements de protection individuelle et des conseils en prévention des infections. Il est également évalué s’il est nécessaire qu’une équipe soit envoyée sur place.

Dès jeudi, des proches aidants identifiés par les établissements pourront venir prêter main-forte dans les centres d’hébergement du Québec.

41

Le gouvernement du Québec compte 41 CHSLD «sous surveillance».

Articles similaires