Lachine & Dorval
14:38 8 juillet 2020 | mise à jour le: 8 juillet 2020 à 15:03 temps de lecture: 3 minutes

Deux héros sauvent la vie d’une octogénaire

Deux héros sauvent la vie d’une octogénaire
Photo: Éric MartelRichard Gosselin-LaSalle et Adam Tierney

Deux employés de la résidence Savignon pour personnes âgées de Lachine ont secouru une femme suspendue au rebord d’une fenêtre du deuxième étage, qui s’apprêtait à chuter. Grâce à leur intervention, l’octogénaire s’en est sortie sans blessure majeure.

Les deux hommes, Richard Gosselin-LaSalle et Adam Tierney, profitaient de leur pause en fumant une cigarette à l’extérieur, lorsqu’ils ont entendu des cris à l’aide. C’est à ce moment qu’ils ont aperçu une habitante d’une résidence voisine, qui se tenait sur le cadre de sa fenêtre, suspendue dans le vide. Elle tentait de revenir à l’intérieur en ramenant ses pieds vers le cadre de la fenêtre, mais ceux-ci glissaient.

«Je suis allé voir ce qui se passait en entendant les cris, raconte M. Gosselin-LaSalle. Un homme regardait la scène seul et ne savait pas quoi faire. J’ai réagi tout de suite en allant chercher Adam.»

S’agrippant de toutes ses forces, la femme qui souffre de démence tremblait, sur le point de céder. «Elle répétait sans arrêt que quelqu’un essayait de la lancer par terre, elle était clairement en état de choc, se remémore M. Tierney. On savait qu’on n’avait pas beaucoup de temps encore.»

Ce dernier, qui travaille comme sous-chef, a eu l’idée de se rendre à l’intérieur de la chambre de la résidence, afin de secourir la dame. «Je lui ai dit qu’il ne valait pas la peine de perdre deux vies pour en sauver une, explique M. Gosselin-LaSalle. Il fallait trouver une autre solution.»

Un autre employé se dirigeait vers la scène avec une échelle. Dans tous les cas, ils allaient manquer de temps. La victime allait tomber d’une seconde à l’autre. C’est à ce moment que MM. Gosselin-LaSalle et Tierney, accompagnés de deux passants, ont créé un filet de sécurité avec leurs bras pour attraper la résidente. «Mon cœur s’est arrêté pendant la chute, confie M. Tierney. Je n’étais vraiment pas certain que ça allait fonctionner.»

Attrapée en plein vol, la femme est sortie de l’incident avec comme unique blessure une cheville foulée. Elle racontait des blagues et remerciait ses sauveurs. «On a été extrêmement chanceux, rappelle M. Gossellin-LaSalle. Si elle avait été à un étage plus haut, je ne pense pas qu’on aurait pu la sauver.»

Reconnaissance

Des policiers sont arrivés quelques minutes après la scène. «Ils nous ont félicités pour notre travail. Ça fait vraiment chaud au coeur», avoue M. Tierney.

«Tout le monde nous dit qu’on est des héros ces jours-ci, mais ce n’est pas vrai. Les héros sont les médecins, les infirmières qui font des miracles pendant la pandémie.» – Adam Tierney

Les deux employés souhaitent que leur histoire rappelle l’importance de prendre soin des ainés. «Il faut être là pour eux, résume M. Tierney. C’est important, car à notre tour, on ne sait pas quand on aura besoin d’aide.»

Les deux autres personnes étant venues en aide à la dame en détresse n’ont pas été identifiées.

Articles similaires