Montréal
17:02 13 mars 2021 | mise à jour le: 13 mars 2021 à 17:03 temps de lecture: 2 minutes

Plusieurs milliers de manifestants exigent «l’arrêt de l’urgence sanitaire»

Plusieurs milliers de manifestants exigent «l’arrêt de l’urgence sanitaire»
Photo: Capture d’écran FacebookDes milliers de personnes ont manifesté pour exiger la fin de «l’urgence sanitaire», samedi, à Montréal.

Plus de 5000 manifestants ont exigé «l’arrêt de l’urgence sanitaire» en marchant au centre-ville de Montréal, samedi après-midi. Intitulée la «Marche des insoumis», la manifestation a causé un ralentissement significatif du trafic au centre-ville et sur le Plateau-Mont-Royal.

Rassemblés vers 13h devant les bureaux du conseil exécutif du gouvernement de François Legault, sur la rue Sherbrooke Ouest, les manifestants ont marché jusqu’à la rue Saint-Denis. Ils ont ensuite progressé vers le nord pour rejoindre l’avenue Mont-Royal sur laquelle ils ont déambulé jusqu’à l’avenue Papineau. Ils ont ensuite marché vers le sud jusqu’à la rue Ontario. Suivant cette artère, ils sont revenus à leur point de départ.

Les policiers ont décerné plusieurs constats d’infraction pour non-respect des mesures sanitaires telles la distanciation physique et le port du masque.

Arrestations

Plusieurs arrestations ont également été effectuées selon le porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal, Manuel Couture.

«Il y a des parents qui sont là avec des enfants. Ce n’est pas une foule qui cherche nécessairement à confronter des policiers. Mais évidemment, il y a des groupuscules qui eux le font», indiquait-il plus tôt cet après-midi.

Plus tôt cette semaine, l’organisatrice de l’événement, Mel Goyer, avait définit les membres comme étant «des citoyens pacifiques» et pas des «anti-masques ou anti-vaccins».

Sur la page Facebook de l’événement, on demandait aux manifestants de respecter les mesures sanitaires. Mais on y lisait que ceux-ci étaient libres de prendre la décision qui leur convenait. «Perso, j’me dis que si 20 000 personnes n’ont pas de masques, la police ne pourra pas donner 20 000 tickets», était-il mentionné.

Revendications

Cette marche avait pour but de faire valoir plusieurs revendications. On demandait notamment l’organisation d’un débat public télévisé sur l’utilité des mesures d’urgence sanitaire. On exigeait aussi que les médias traditionnels présentent une couverture médiatique juste et respectueuse. Le groupe précise qu’ils ont 972 revendications au total.

 

Articles similaires