Montréal
16:50 18 mars 2021 | mise à jour le: 18 mars 2021 à 17:53 temps de lecture: 3 minutes

Le ministre de la Santé Christian Dubé a reçu sa première dose d’AstraZeneca

Le ministre de la Santé Christian Dubé a reçu sa première dose d’AstraZeneca
Photo: THE CANADIAN PRESS/Paul Chiasson

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, prêche par l’exemple, alors qu’il a reçu une dose du vaccin d’AstraZeneca (Covidshield) contre la COVID-19 jeudi après-midi au Palais des congrès.

«Je vais très bien», a déclaré d’emblée M. Dubé. Il dit même avoir ressenti «un frisson de joie d’être enfin vacciné».

Considéré comme efficace et sécuritaire par la Santé publique, le vaccin AstraZeneca a aussi eu le feu vert des autorités européennes aujourd’hui. 

Le vaccin avait été suspendu par certains pays d’Europe après que plusieurs cas de thrombose aient été jugés suspects. Toutefois, aucun lien de cause à effet n’a pu être démontré.

De son côté, le ministre Dubé n’est pas inquiet. «Il y a toujours un niveau de risque, mais lorsqu’on parle des proportions, ce sont des proportions comme 3 ou 4 cas sur 100 000. Moi je me fie à la science, aux recommandations qu’on a et au leadership de notre Santé publique», a-t-il souligné.

D’ailleurs, les États-Unis envisagent de «prêter» 1,5 millions de doses d’AstraZeneca au Canada. Il s’agirait d’une bonne nouvelle selon le ministre puisque cela signifierait 300 000 doses pour le Québec. «On va les prendre», s’est-il exclamé.

Plus de vaccins à venir

Par ailleurs, Christian Dubé s’est montré rassurant quant aux objectifs de vaccination. Le centre de vaccination du Palais des congrès ne roule pas à pleine capacité pour le moment, mais devrait «monter en puissance», a-t-il assuré.

En effet, il ne semblait pas avoir foule au Palais des congrès. C’est parce que la vaccination y est bien organisée, a affirmé le ministre.

Même si «il n’a pas l’air d’y avoir grand monde», 700 personnes recevront aujourd’hui leur vaccin à cet endroit, a-t-il indiqué.

Le premier ministre François Legault a déjà avancé que tous les Québécois pourraient avoir reçu une première dose du vaccin dans à peine trois mois, le jour de la Fête nationale. «Ça veut dire 50 000 vaccins par jour pendant 100 jours», a précisé Christian Dubé.

Dans la province, environ 35 000 personnes devraient avoir reçu une dose seulement aujourd’hui.

Si le nombre de doses de vaccin injectées durant les mois de mars et avril «seront en bas de la moyenne», la tendance devrait s’inverser dès le mois de mai, a-t-il mentionné.

«On va commencer à recevoir beaucoup plus de doses dans les mois d’avril, mai et juin», a-t-il ajouté.

Articles similaires