Montréal
18:26 22 mars 2021 | mise à jour le: 23 mars 2021 à 10:32 temps de lecture: 3 minutes

Stade de baseball à Montréal: les promoteurs veulent des sous de Québec

Stade de baseball à Montréal: les promoteurs veulent des sous de Québec
Photo: Archives | MétroLe secteur Bridge-Bonaventure est appelé à subir des transformations majeures au cours des prochaines années.

La saga du retour des Expos n’a pas connu son dernier développement. Le Groupe baseball Montréal, qui souhaite construire un stade dans le bassin Peel, cherche maintenant à obtenir des fonds publics du gouvernement de François Legault.

La firme d’investissement Claridge, une propriété de l’homme d’affaires Stephen Bronfman, s’est tout récemment inscrite au registre des lobbyistes au nom de l’organisme Groupe baseball Montréal afin d’ouvrir une discussion avec Québec. Le Groupe baseball Montréal vise depuis quelques années à ériger un complexe sportif dans le bassin Peel, avec le but ultime d’héberger une équipe de baseball.

Selon le mandat confié à deux lobbyistes en date du 19 mars, le clan Bronfman souhaite rencontrer le premier ministre, ainsi que les ministres de l’Économie et des Finances, afin de déterminer «la contribution financière des titulaires de charge publique».

«Le montant de cette contribution financière reste à déterminer, tout comme les sources de financement», ajoute-t-on.

La dernière infrastructure sportive majeure à bénéficier de fonds publics est le Centre Vidéotron, à Québec. Le complexe, qui a ouvert ses portes en 2015, avait eu droit à une injection de 200 M$ de la part du gouvernement libéral de Jean Charest. Six ans plus tard, l’aréna n’accueille toujours pas d’équipe de hockey professionnel.

Un stade dans le Sud-Ouest?

La saga du stade de baseball dans le Sud-Ouest en est une de longue date à Montréal. En 2019, Stephen Bronfman proposait que, s’ils étaient pour revenir, les Expos installent leur nouvelle maison dans le secteur du bassin Peel, entre Griffintown et Pointe-Saint-Charles.

À l’époque, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, s’était dite intéressée. Quelques mois plus tard, l’Office municipal de consultation publique (OCPM) amorçait des consultations sur le développement du secteur Bridge-Bonaventure, qui enveloppe le bassin Peel.

Le rapport final de l’OCPM, rendu il y a environ un an, refusait de se prononcer sur le projet de stade. Dans son rapport final, l’organisme indépendant avançait que le projet du clan Bronfman avait récolté une majorité d’avis défavorables.

Valérie Plante avait alors invité les promoteurs à présenter un plan plus précis. «Il faut qu’il y ait une consultation si un projet est soumis», avait-elle indiqué.

À la fin de l’année 2020, le promoteur immobilier Devimco présentait en conférence de presse sa vision future pour le secteur du bassin Peel. Aucun de ses plans ne prévoyait de complexe sportif.

Articles similaires