Montréal

Valérie plante souhaite un retour des festivals à Montréal cet été

rue Crescent
Chaque année, la rue Crescent se remplit de Montréalais et de touristes à l'occasion du Grand Prix du Canada. En raison de la pandémie, ce ne sera toutefois pas le cas cette année Photo: Pablo Ortiz/Métro (archives)

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, souhaite un retour des festivals cet été, dont la tenue de la course Formule 1 aux dates habituelles.

C’est du moins ce qu’elle a laissé savoir devant le comité exécutif mercredi matin. «On travaille très fort avec nos partenaires culturels pour que les festivals soient nombreux à animer le centre-ville cet été avec des formules qui vont être adaptées au contexte évidemment», a-t-elle affirmé.

Valérie Plante dit avoir rencontré les directions de tous les grands festivals de Montréal. «Je peux vous dire qu’il y a de l’énergie et on est très motivés à offrir une formule renouvelée pour les Montréalais, mais également pour les touristes du Québec et des provinces voisines», a-t-elle indiqué.

Rappelons que l’année dernière, tous les événements estivaux ont été annulés. Seulement quelques stations d’animation avaient été installées au centre-ville. «Cette année, on quintuple les efforts. C’est à peu près 500 artistes qui vont être mis à contribution durant l’été avec des initiatives du Partenariat du Quartier des spectacles», a annoncé la mairesse.

Formule 1

Valérie Plante a tenu à «signifier son grand intérêt » pour la tenue du Grand Prix du Canada de Formule 1 aux dates habituelles, soit le 13 juin. L’évènement marquerait le début des festivités

«Pour nous, la Formule 1, c’est important, et le message qu’on souhaite envoyer à l’ensemble des partenaires», a-t-elle déclaré.

Plusieurs détails doivent encore être discutés avec les différents paliers gouvernementaux, notamment à ce qui a trait aux conditions qui seraient jugées sécuritaires par la Santé publique pour tenir l’évènement, a indiqué la mairesse Plante.

Montréal est la seule ville canadienne à offrir un tel Grand Prix. L’événement avait été annulé en 2020.

Un souhait partagé

Le souhait de la mairesse de voir un retour des festivals cet été est partagé par plusieurs, dont le président-directeur général du Regroupement des événements majeurs internationaux (REMI), Martin Roy.

«On a fait toutes sortes de propositions innovantes et originales. Maintenant, il faut voir ce qui va être permis. On veut faire le maximum à l’intérieur de ce qui va être permis», a-t-il ajouté.

En effet, même si des festivals ont lieu en 2021, ceux-ci seront sous une «forme covid», rappelle la directrice générale de Culture Montréal, Valérie Beaulieu. «C’est quand même une année transitoire où on ne peut pas encore tenir de rassemblements, donc ça donne quand même plusieurs contraintes», a-t-elle expliqué.

Pour tous les intervenants, il est clair que la tenue de festivals contribuerait à la relance économique du centre-ville de Montréal. «La reprise des festivals et des événements peut signifier une certaine reprise pour les restaurateurs et les hôteliers, ça va de soi», indique Martin Roy.

En effet, la moitié de chaque dollar dépensé par un festivalier revient en règle générale à ces deux industries, ajoute-t-il.

Pour le directeur général de la Société de développement commercial (SDC) du centre-ville, Glenn Castanheira, la priorité est d’aider les gouvernements à lutter contre la pandémie pour ensuite organiser des festivals au centre-ville. «On est prêts, l’industrie est prête, mais on ne mettra jamais la Santé publique en deuxième lieu», a-t-il affirmé.

Articles récents du même sujet