Montréal

Le projet de restauration de l’hôpital Royal Victoria se concrétise

Danielle McCann
Danielle McCann Photo: Chantal Lévesque/Collaboration spéciale

Une partie restaurée de l’ancien hôpital Royal Victoria accueillera un centre universitaire de l’Université McGill. C’est ce qu’a annoncé ce matin la ministre de l’Enseignement supérieur, Mme Danielle McCann, à la suite de l’approbation du projet «Nouveau Vic» par le Conseil des ministres.

«Pour la protection et la sauvegarde de notre patrimoine, il est important d’aller de l’avant avec le projet de restauration des installations du site de l’hôpital Royal Victoria. Ces dernières risquent la dégradation si nous n’agissons pas. Notre gouvernement s’est assuré que le projet serait réalisé dans le plus grand respect du caractère unique du site.»

Danielle McCann, ministre de l’Enseignement supérieur

La partie restaurée du bâtiment patrimonial accueillera deux pôles académiques en développement durable et en politique publique, les travaux pourraient commencer en 2022 et se terminer fin 2027.

Pour mener à bien ce projet le gouvernement du Québec accorde à l’Université McGill 20,4 millions de dollars pour la réalisation du dossier d’affaires ainsi que 36,2 millions de dollars pour des travaux préparatoires de décontamination des édifices.

De «nombreux défis»

La restauration de l’hôpital Royal Victoria présente de nombreux défis de par sa complexité et son coût évalué à près de 700 millions de dollars. Le gouvernement a fixé sa contribution maximale à 475 millions de dollars.

Le député de Laurier-Dorion, Andrés Fontecilla a exprimé son désaccord avec le choix du gouvernement de «céder une partie de l’ancien site de l’Hôpital Royal Victoria au Centre universitaire de santé McGill.» Il appelait plutôt la gouvernement à accorder la priorité au logement dans la restauration du site patrimonial.

«La crise du logement fait rage à Montréal et il manque cruellement de logement social, en particulier dans les quartiers centraux. Consacrer l’ancien site de l’Hôpital Royal Victoria à l’habitation permettrait de faire d’une pierre deux coups: lutter contre la pénurie de logements qui est particulièrement marquée dans ce secteur, et contribuer à freiner l’anglicisation du centre-ville de Montréal.»

Andrés Fontecilla, député de Laurier-Dorion, Québec Solidaire

Dans un communiqué, la ministre assure que ce projet d’envergure de McGill «aura très certainement un impact positif sur le milieu de vie des étudiants et de la communauté universitaire..» Il viserait aussi à «augmenter l’accessibilité au Mont-Royal et à mieux relier le campus du centre-ville et les quartiers voisins», tout en permettant à l’Université McGill de combler un déficit d’espace d’enseignement et de recherche avec l’addition de plus de 25 000 mètres carrés.

Un site «complexe»

Les amis de la montagne ont accueillis favorablement les intentions du gouvernement du Québec et de la Ville de Montréal d’améliorer l’accès du public aux espaces du mont Royal, et à s’engager pour la protection du patrimoine.

L’organisme rappelle que la protection de ce «site complexe» demande des outils fonciers et de gouvernance sophistiqués. Ils souhaitent que la consultation de l’OPCM – qui portera sur les modifications du Plan d’urbanisme de la Ville – cet été, intègre l’enjeu de la propriété du site et sa gouvernance.

«La consultation publique nous permettra, nous l’espérons, de mettre en lumière toutes les composantes fondamentales de ce plan – investissements publics, gouvernance, propriété publique – qui doit guider la requalification du site que l’on veut exemplaire, en réponse aux besoins et aux aspirations de la collectivité.»

Les amis de la montagne

Les amis de la montagne s’impliquent depuis 2014 dans le dossier de l’avenir de l’hôpital Royal Victoria en collaboration avec la Société des infrastructures du Québec (SQI) et selon l’organisme, «la vision pour le Royal Victoria devrait aussi concourir à atteindre l’objectif de reconnaissance de la montagne au patrimoine mondial de l’UNESCO.»

La gestion du projet de requalification de l’ensemble du site de l’hôpital Royal Victoria a été confiée à la Société québécoise des infrastructures.

Articles récents du même sujet