Montréal
16:05 21 juin 2021 | mise à jour le: 21 juin 2021 à 16:05 Temps de lecture: 3 minutes

Montréal durcit le ton pour protéger les places de stationnement pour personnes à mobilité réduite

Montréal durcit le ton pour protéger les places de stationnement pour personnes à mobilité réduite
Photo: Karine Vermot/123RF

Montréal durcit le ton en ce qui concerne la protection des espaces de stationnement réservés aux personnes à mobilité réduite. À compter du 28 juin 2021, un véhicule qui ne respecte pas la signalisation en vigueur ou qui n’a pas la vignette requise recevra une contravention et sera remorqué aux frais de son propriétaire.

L’Agence de mobilité durable (AMD) a décidé de renforcer la surveillance des zones débarcadères et des places de stationnement réservées aux personnes à mobilité réduite (PMR). À travers son initiative, cette organisation paramunicipale appuie la Ville de Montréal dans sa démarche globale visant l’amélioration de l’accessibilité universelle dans toute la métropole.  

Le lundi 21 juin, l’AMD et la Ville de Montréal ont annoncé que toutes les équipes des agents de stationnement seront sollicitées et appliqueront les directives de la Ville.  Ces agents vont également réévaluer, au cours des prochains mois, l’ensemble des besoins et des enjeux relativement à ces zones débarcadères PMR afin d’assurer une meilleure cohérence sur l’ensemble du territoire montréalais.

«La vision de l’Agence repose sur la volonté de rendre la ville accessible à toutes et à tous, d’ici 2030, et faciliter les déplacements des personnes à mobilité réduite est un des éléments importants parmi ses actions prioritaires, telles qu’elles sont définies dans son premier plan stratégique organisationnel 2021-2030. Dans une optique de gestion optimale du stationnement, une plus grande durabilité passe entre autres par une surveillance plus équitable, reflétant davantage les réalités de tous les usagers », a indiqué le directeur général de l’Agence, Laurent Chevrot.

Le montant de la contravention passe de 79$ à 309$ 

De son côté, la Ville de Montréal a récemment augmenté le montant de la contravention pour le non-respect des zones débarcadères, qui passera prochainement de 79$ à 309$ – soit le même montant que celui pour le non-respect des places de stationnement réservées aux PMR.

Parallèlement à cette mesure, tout véhicule ne respectant pas la signalisation en vigueur ou sans la vignette requise recevra, à compter du 28 juin 2021, une contravention et sera remorqué sans délai (aux frais du propriétaire du véhicule).

Cependant, une période de tolérance pour le remorquage sera appliquée pendant la semaine du 21 juin 2021, bien que des contraventions seront tout de même remises, comme c’est le cas actuellement, pour les véhicules en infraction, précise la même source.

L’initiative menée conjointement par la Ville de Montréal et l’Agence de mobilité durable (RAPLIQ) est saluée par le Regroupement des activistes pour l’inclusion au Québec.

«C’est vraiment une décision à la hauteur de nos espérances» estime Steven Laperrière, directeur général du RAPLIQ.

«L’Agence et la Ville de Montréal se sont vraiment mises à notre place et ça depuis le temps qu’on le revendique, c’est extrêmement apprécié! C’est un grand pas vers l’inclusion sociale», ajoute Linda Gauthier, présidente de l’organisme.

Articles similaires