Soutenez

Plus de 1600 logements se construisent de l’autre côté du fleuve

Le chantier du projet immobilier Sir Charles à proximité du métro Longueuil-Université-de-Sherbrooke. Photo prise le 23 février 2022.
Le chantier du projet immobilier Sir Charles à proximité du métro Longueuil-Université-de-Sherbrooke. Photo: Josie Desmarais/Métro

Un projet immobilier mixte historique de plus de 800 M$ verra bientôt le jour de l’autre côté du fleuve, à quelques pas de la station de métro de Longueuil. La première phase a été lancée mardi. 

Les médias ont été conviés mardi pour la première pelletée de terre officielle des deux tours de Sir Charles Condominiums. Il s’agit de la première phase du plus grand projet de développement immobilier de l’histoire de la ville de Longueuil.

L’ensemble du projet mené par le Groupe Devimco comprend la création de 35 000 pieds carrés d’espace commercial et de 1612 logements répartis dans quatre tours au pied du pont Jacques-Cartier. Leur construction s’échelonnera sur six ans et totalisera 1,6 million de pieds carrés développables au centre-ville de Longueuil.

Les deux premières tours, qui auront des basilaires commerciaux, seront érigées sur une portion du stationnement P2, non loin de la place Charles-Le Moyne. La première tour proposera 336 unités sur 25 étages, à la fois des condos et des unités locatives. Son occupation est prévue pour 2024.

Un projet TOD («Transit Oriented Development») 

Grâce à son emplacement, cet important projet immobilier sera intégré dans le plus grand quartier TOD («Transit Oriented Development») au Québec, a déclaré James Goulet, vice-président du Groupe Devimco.

«C’est un secteur qui est hautement stratégique en matière de transport collectif. Il y a le débarcadère d’autobus, la station de métro et la nouvelle annonce avec le prolongement du REM qui va entre autres relier la station du REM à Brossard et le métro à Longueuil», a-t-il expliqué. 

Les TOD visent à densifier le territoire de manière à limiter l’étalement urbain. Le projet s’insère d’ailleurs dans un contexte où l’exode des Montréalais s’accentue, notamment vers des banlieues de plus en plus éloignées.

Revitalisation du centre-ville de Longueuil

Par ailleurs, la première phase du projet lancée mardi est un des premiers jalons de la vision pour 2035 du centre-ville de Longueuil.

Cette vision est axée sur la mixité des usages tant commerciaux que résidentiels orientée autour du transport en commun, a affirmé la directrice du développement à la Ville de Longueuil, Rachel Laflamme. «Longueuil souhaite ainsi créer des milieux de vie enviables, inclusifs, complets qui vont répondre aux besoins de la collectivité et de la population», a-t-elle dit. 

Pour la Ville de Longueuil, c’est la présence de commerces de proximité, de lieux de divertissement, d’espaces verts et de détente facilement accessibles qui est importante. D’ailleurs, la place Charles-Le Moyne, située devant la station de métro, sera complètement rénovée à la suite des travaux de construction du Groupe Devimco, a indiqué Mme Laflamme. 

Dans une étape ultérieure, le Groupe Devimco procèdera à la construction de deux autres tours qui surplomberont un vaste basilaire commercial au-dessus de l’actuelle station de métro Longueuil–Université-de-Sherbrooke.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.