Soutenez

Québec soutiendra EXO pour son électrification

François Bonnardel, ministre des Transports du Québec et ministre responsable de la région de l'Estrie. Photo: Josie Desmarais/Métro

Le ministre des Transports François Bonnardel a annoncé que Québec soutiendra financièrement l’organisme Exo pour l’acquisition de son propre parc d’autobus électriques de banlieue. Il a aussi annoncé l’établissement d’un cadre financier pour donner plus de prévisibilité aux sociétés de transport en commun.

C’est donc un changement de son modèle d’affaires qui s’impose pour Exo. Actuellement, toutes les activités d’Exo liées au service d’autobus sont confiées à forfait à des transporteurs privés. Ces derniers embauchent leur propre personnel et détiennent leur propre garage pour assurer l’entretien des véhicules.

Pour le moment, Exo est responsable de la planification, du financement ainsi que de la gestion et de la supervision des contrats. Pour le ministre Bonnardel, ce modèle d’affaires est un frein à l’électrification du réseau d’autobus.

«Cette situation complique grandement l’électrification des services d’autobus puisqu’il exigerait que le secteur privé investisse des sommes colossales dans des infrastructures de recharge et des autobus électriques, a déclaré M. Bonnardel. Une solution s’imposait, c’était de soutenir Exo afin qu’il devienne propriétaire de sa flotte d’autobus et de ses garages tout en confiant au secteur privé l’exploitation et l’entretien des autobus.»

Exo pourra ainsi accueillir plus de 135 autobus électriques pour desservir les couronnes nord et sud de Montréal d’ici 2026. Actuellement, Exo dispose de près de 600 autobus sur les deux couronnes.

«Le programme prévoit que les autobus électriques vont entrer pour remplacer les autobus diesel qui existent aujourd’hui jusqu’à tant qu’on soit 100% électrique sur les deux couronnes d’ici 2030 maximum», a expliqué le directeur général d’Exo, Sylvain Yelle.

La première phase du projet comprend l’achat d’une centaine d’autobus et la construction de deux garages d’ici 2027. Elle totalise un investissement de 338 M$. L’objectif du programme pour 2040 est d’acquérir environ 1000 autobus électriques et de construire 10 garages.

«Grâce à cet investissement, les couronnes de la région de Montréal pourront elles aussi avoir accès à des services 100% électriques», a expliqué le ministre des Transports.

Donner plus de prévisibilité aux sociétés de transport

Lors de son allocution, le ministre Bonnardel a annoncé l’élaboration d’un cadre financier sur cinq ans. Il sera établi en collaboration avec les partenaires en transport collectif. Il permettra notamment de donner plus de prévisibilité aux sociétés de transport dans le cadre de leur financement.

«Dans cette démarche, la priorité du gouvernement est que le cadre financier permette l’amélioration du niveau de services aux usagers dans un contexte de reprise de l’achalandage et de l’amélioration de la situation sanitaire», a expliqué le ministre.

Le ministre en a profité pour souligner que cet effort ne peut pas être uniquement réalisé par le gouvernement. Il a rappelé que les municipalités doivent aussi s’impliquer à leur échelle. «Le soutien financier de Québec ne doit pas entraîner un désengagement financier», a-t-il dit.

Aucun montant n’a été annoncé pour le moment.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.