LaSalle

18 M$ accordés à Transco pour l’achat d’autobus scolaires électriques

18 M$ pour l'achat d'autobus électrique
Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, lors de la conférence de presse. Photo: Félix Hurtubise, Métro Média

Québec accorde 18 M$ à Autobus Transco pour son projet d’achat de 120 autobus scolaires électriques de l’entreprise québécoise Lion Électrique.

La ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Chantal Rouleau, en a fait l’annonce aujourd’hui à l’occasion d’une conférence de presse aux bureaux régionaux d’Autobus Transco, filiale québécoise du fournisseur de transport scolaire First Student, situés dans l’arrondissement de LaSalle.

«Cette annonce est un pas de plus vers l’électrification des autobus scolaires. C’est un geste concret afin de réduire nos émissions de gaz à effet de serre tout en mettant à profit notre hydroélectricité», a affirmé celle qui est aussi ministre déléguée aux Transports.

La mesure s’inscrit dans le Programme d’électrification du transport scolaire, annoncé l’été dernier, qui vise une électrification de 14% du parc québécois d’autobus scolaires d’ici mars 2024. Ce parc représente plus de 10 000 véhicules, selon une estimation du ministère des Transports.

«Dès l’an prochain, tous les nouveaux autobus scolaires seront électriques», a ajouté Mme Rouleau. Le programme gouvernemental est doté d’une enveloppe de 250,7 M$ pour soutenir financièrement les transporteurs dans l’achat de ce type de véhicule. Québec offre également une aide financière à une hauteur de 75% des dépenses encourues par les entreprises pour l’acquisition et l’installation des infrastructures de recharge.

Du financement pour une partie de la commande

Ces 120 véhicules financés aujourd’hui par Québec font partie de l’achat de 260 autobus du modèle LionC zéro émission commandés à l’entreprise Lion Électrique en mai 2021, a précisé Autobus Transco.

«Pour le moment, 120 sur les 260 autobus commandés sont financés par Québec. Comme le programme de subventions est limité par année, nous y allons par vague. À terme, nous avons espoir que l’ensemble des autobus commandés sera subventionné», a expliqué Laurie Henner, directrice régionale de Transco, durant la conférence.

«Cinquante-six véhicules sont déjà sur la route et nous espérons recevoir les autres véhicules dans les prochains mois. À la fin de l’année prochaine, plus du tiers de notre flotte sera électrifiée», a estimé la femme d’affaires.

65% d’autobus électriques d’ici 2030

Avec cette annonce, le gouvernement québécois espère se rapprocher de son objectif d’électrifier 65% du parc d’autobus scolaires québécois d’ici 2030.

«L’électrification de nos autobus scolaires réduit non seulement nos émissions de GES, mais contribue à diminuer la pollution sonore et améliore la qualité de l’air en général, et plus particulièrement dans des zones fréquentées par nos enfants», a affirmé le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette, par voie de communiqué.

Le secteur des transports est responsable de près de 45% des émissions de GES de la province.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de LaSalle.

Articles récents du même sujet