Montréal

Valérie Plante devra-t-elle aussi camper dehors pour un passeport?

La mairesse de Montréal, Valérie Plante Photo: Josie Desmarais/Métro

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, pourrait bien devoir faire comme des centaines de ses concitoyens et camper devant le Complexe Guy-Favreau pour obtenir un passeport. Elle a avoué être en réflexion à ce sujet mercredi.

«Moi aussi je suis en attente d’un renouvellement de passeport pour mon fils. Oui, on a eu la conversation chez nous», a-t-elle rapporté dans un point de presse, dont les images ont été diffusées par TVA Nouvelles. Mme Plante a dit avoir fait la demande initiale de passeport au mois d’avril.

«C’est inacceptable […]. Est-ce que ça a du bon sens de se poser ces questions-là, la veille des vacances? La réponse, c’est non», a martelé la mairesse.

Selon Mme Plante, le gouvernement fédéral doit rapidement trouver une solution face à la situation qui s’aggrave de jour en jour. En effet, partout à travers le pays, les bureaux de Service Canada doivent faire face à de longues files d’attente avec des personnes qui campent parfois depuis plusieurs jours devant les édifices, dans l’espoir d’obtenir leurs passeports.

Hier, la ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Karina Gould, qui est également responsable de ce dossier, avait promis un nouveau système permettant aux voyageurs qui cherchent à obtenir d’urgence leur passeport de ne plus avoir à passer des jours devant les bureaux de Service Canada.

À Montréal, ce système a été mis en place mercredi matin par Service Canada. On demande aux citoyens à quel moment ils prévoient partir. En fonction de leur date de départ, on leur donne un billet, sur lequel est inscrit un rendez-vous. Or, nul ne sait si tout le monde pourra obtenir un passeport avant son départ. Mercredi, sur les centaines de personnes présentes aux bureaux de Service Canada, seulement 80 ont eu un billet de rendez-vous.

La gestion de la file d’attente chez Service Canada était plus fluide mercredi qu’elle ne l’était mardi. Une seule porte permettait d’entrer à l’intérieur du Complexe Guy-Favreau.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet